Auteur: Laurent

Belle soirée chez Philippe D.Belle soirée chez Philippe D.

Belle soirée chez Philippe D.

Dégustation à l’aveugle chez Philippe D. avec la présence de plusieurs de ses amis dont Nicolas. Nous sommes le 31 août 2011. Je me retrouve face à ces excellents dégustateurs et amateurs de vins. C’est très intéressant et instructif, car cela fait beaucoup d’années qu’ils goûtent et qu’ils achètent de belles bouteilles. La plupart du temps, ils trouvent le terroir, le château ou le vigneron. Parfois l’année ! Une vraie leçon de dégustation !

La soirée se déroulera d’ailleurs dans une ambiance bon enfant et les discussions seront fort intéressantes. Je fais connaissance avec ces amateurs dont certains ont beaucoup d’humour ! J’adore ce genre de soirée sans prises de tête et dans lesquelles nous ne sommes pas jugés.

Champagne Grande Année 1996 Bollinger

Nez légèrement oxydatif. Des notes de crème fraîche et de pomme, mais attention la belle pomme ! On retrouve cette pomme en bouche et surtout beaucoup de finesse et de bulles. C’est bon et on comprend pourquoi 96 est un excellent millésime.

7ème tuerie à Vosne Romanée7ème tuerie à Vosne Romanée

7ème tuerie à Vosne Romanée

Nouvelle tuerie organisée en Bourgogne chez mon ami Benoît. On en profite pour fêter l’anniversaire de Fabrizio. Les personnes présentes sont Benoît, Fabrizio, Florence, Patrick, Carmen, Laurent, ainsi que Francis et sa femme qui se joindront à nous pour cette soirée du 16 juillet 2011. On voulait avec Patrick marquer le coup et comme nous étions en Bourgogne, quoi de plus normal que de faire une petite verticale de vieux Bordeaux 🙂

Nous avons quand même profité de notre visite en terre bourguignonne pour boire des bouteilles du coin et je dois avouer que ce n’était pas un calvaire… loin de là…

De plus, en avant-première mondiale, nous allons pour une fois mettre des notes aux vins avec une toute nouvelle méthode (car il n’y a pas de raisons que nous n’ayons pas, nous aussi, notre système de notation…) qui se base sur la radiesthésie et l’antenne de Lecher. Si j’ai bien compris les explications de Francis qui pour l’occasion sera notre guide 🙂

Soirée Grands vins de ChablisSoirée Grands vins de Chablis

Soirée Grands vins de Chablis

Belle soirée en perspective. Je suis avec Patrick pour cette dégustation des Grands Vins de Chablis. Nous sommes le 28 juin 2011 et nous sommes chez Vinosesam. Je suis content d’avoir l’occasion de goûter plusieurs grands noms de cette région que j’apprécie beaucoup. Je bois souvent du chablis, mais je dois reconnaître que je me contente souvent d’un petit producteur que j’ai rencontré sur place et les vins de Dauvissat. Environ 4400 ha de vignes dont 745 ha de Chablis Premier Cru et 100 ha de Grand Cru. Dans les Grands Crus nous avons Les Clos, Valmur, Grenouilles, Vaudésir, blanchot, Preuses et Bougros. Les plus connus des 1er crus sont: Montée de Tonnerre, Fourchaume, Vaillons, Montmains, Beauroy, etc…

Soirée vieux champagnesSoirée vieux champagnes

Soirée vieux champagnes

Soirée organisée le 18 juin avec 13 personnes autour de la table. Cette soirée n’est donc pas faite pour les superstitieux 🙂 Le thème de la soirée étant les vieux champagnes, nous avons essayé de faire un tour original de ceux-ci et de rester en dessous des années 80. La première partie de la dégustation se fera autour des champagnes non millésimés pour ensuite passer aux millésimés. On peut encore une fois remercier Carmen pour l’excellent repas préparé pour cette occasion.

On commence avec les premiers champagnes:

Méthode champenoise Mauler sec 1961

La bouche est sucrée et madérisée. Acidité en fin de bouche. Certes c’est fatigué, mais ça se boit quand même…

Domaine des Lambrays à LaviniaDomaine des Lambrays à Lavinia

Domaine des Lambrays à Lavinia

Soirée du 16 juin chez Lavinia avec Patrick et moi-même. La soirée est organisée autour d’une grande table et quelque vingt convives, dont l’oenologue du domaine, Monsieur Thierry Brouin. J’ai beaucoup apprécié ce personnage charismatique qui n’a pas sa langue dans la poche. Cela change des courbettes habituelles 🙂 Nous avons bien rigolé et passé un bon moment autour de cette dégustation et du repas qui a accompagné les vins. Pour la petite histoire je ne retrouve plus le reste des photos de la soirée 🙁

Puligny-Montrachet 1er cru Clos du Cailleret 2008 Domaine Clos des Lambrays

La particularité de ce vin est qu’il n’est pas en grand cru, car à l’époque ce clos était en rouge (explication donnée par Mr Brouin). 37 ares qui sont au même niveau que le Monrachet, au-dessus des Bâtards et en dessous du Chevalier, excusez du peu 🙂

Soirée vins & fromages au Caveau de BacchusSoirée vins & fromages au Caveau de Bacchus

Soirée vins & fromages au Caveau de Bacchus

Une soirée organisée par le caveau de Bacchus autour de fromages sélectionnés et présentés par Monsieur Michelin en personne. Ce maître-affineur a longtemps eu une production de fromage dans le Jura (de Comté entre autres) et dirige aujourd’hui deux ou trois fromageries dans le pays de Gex ainsi qu’une production de quelques fromages http://www.fromages-michelin.com/. Un Monsieur très sympathique et qui parle avec amour de ceux-ci. On est loin de ces morceaux de caoutchouc vendus sur les étals des supermarchés… Le rôle d’un affineur et non seulement de sélectionner ses fromages le plus souvent chez des paysans ou des producteurs un peu plus gros et de les suivre jusqu’à la maturité pour enfin les mettre en vente. Le résultat est sans appel.

Soirée Bourgogne 2008Soirée Bourgogne 2008

Soirée Bourgogne 2008

Une nouvelle soirée organisée par Vinosesam et notre ami Francis. L’idée est de faire un petit tour d’horizon sur ce millésime largement sous-estimé et qui a donné de très beaux vins rouges, vifs et croquants ainsi que des blancs de toute beauté. Le millésime 2008 était tardif avec du mirandage (petits grains sur une grappe –> plus de peaux = concentration et tannins). Le temps était humide pendant la flore. Juillet-Août pas très beau et des vendanges en général vers le 25-26 septembre (au lieu du 10-15 septembre en général) et même le 2 octobre au Clos de Tart ! Ce millésime donne en général des vins classiques, avec une belle acidité et beaucoup de longueur. Un superbe millésime pour ceux qui auront eu la bonne idée d’en acheter !!

Vins Valaisans avant 2000Vins Valaisans avant 2000

Vins Valaisans avant 2000

Nous sommes le mercredi 4 mai et Patrick et moi-même allons participer à une dégustation sur les grands vins valaisans avant 2000. Une fois de plus la soirée sera intéressante et on ne manquera pas de bouteilles ! Nous allons nous retrouver en très petit comité et on ne va pas se plaindre. Je connais mal ces vins de plus de 10 ans et l’occasion est bonne de se cultiver un peu plus sur cette région si proche !

La Part des Anges 2000 Claudy Clavien

Un vin 100% pinot. Nez liégeux et poussiéreux. On sent en bouche du potentiel, mais il a été abimé par le bouchon. Dommage

Les Saint-Georges de Nuits, Futur Grand Cru ?Les Saint-Georges de Nuits, Futur Grand Cru ?

Les Saint-Georges de Nuits, Futur Grand Cru ?

Nous sommes le mardi 31 mai et je suis avec mon père à cette dégustation qui semble à première vue fort intéressante. Il est vrai que Nuits-Saint-Georges n’a pas de grands Crus. Plusieurs personnes ont décidé de se battre pour corriger cette anomalie. Jacky en fait partie et nous expliquera sa démarche durant la soirée. Ce terroir de 7,5 hectares est composé d’un sol brun calcaire, profond et très caillouteux. Le résultat donne des vins riches, structurés et taillés pour la garde…

Je ne vais pas vous cacher que je suis très sceptique sur le fait que ce terroir devienne un jour un Grand Cru. Il est indéniable que Nuits voudrait en avoir au moins un, mais il me semble quand même qu’il ne soit pas au niveau (au vu de la dégustation de ce soir en tout cas) d’un Clos Saint-Jacques que j’ai dégusté récemment ou des Amoureuses pour ne parler que de ceux-là…

Verticale Clos St Jacques de Sylvie EsmoninVerticale Clos St Jacques de Sylvie Esmonin

Verticale Clos St Jacques de Sylvie Esmonin

Une belle soirée proposée par Steve Bettschen à La Sarraz. Patrick et moi-même sommes à cette dégustation des vins de Gevrey-Chambertin 1er cru Clos Saint-Jacques du Domaine Sylvie Esmonin. Nous allos goûter les millésimes 1996 à 2008 avec deux bouteilles d’Armand Rousseau. On sent dans ce domaine une belle progression et une montée en puissance dans les derniers millésimes. Il est aussi intéressant de voir que ce premier cru est largement supérieur au Nuits St Georges le Saint Georges qui revendique la place de grand cru ! (à lire dans une des prochaines dégustations que l’on va mettre en ligne sous peu).

Gevrey Chambertin Clos Saint-Jacques 1996 Domaine Esmonin

Nez de poussière et de renfermé. Peut-être légèrement liégeux ? On est face à un vieux style avec du sous-bois et de l’animal. La bouche à peu de fruit avec de l’astringeance et de la verdeur. Un vin quand même basé sur la finesse. Je n’aime pas beaucoup

Soirée CheninSoirée Chenin

Soirée Chenin

Soirée autour du chenin. Nous sommes le 3 mai 2011 et je suis avec mon ami Patrick à cette dégustation fort attendue. Ce cépage polymorphe est souvent sous-estimé et je dois avouer que nous avons déjà eu souvent de belles sensations en Loire avec ce cépage. De plus, les liquoreux; un peu boudés ces dernières années par les amateurs de vins; sont souvent d’un niveau remarquable. Les vins seront servis deux par deux.

Série A:

Vouvray brut Le Naturel 2008 Sébastien Brunet

Nez d’amande et de crème. La bouche est composée de bulles bien structurées avec une acidité et une fraicheur plus soutenues que la deuxième bouteille. Des notes de pomme et de poire finissent ce vin tendu et correct.

Repas de Pâques 2011Repas de Pâques 2011

Repas de Pâques 2011

Repas pour fêter Pâques et l’arrivée du beau temps 🙂 Patrick, Pierre, Carmen et moi-même sommes présent pour cette jolie soirée. Chacun a apporté de jolies bouteilles et il faut avouer que le niveau était intéressant. 

On commence le repas avec une salade de rampon aux gésiers et coeurs de canard du Gers.

Champagne Henriot Brut 1966

Couleur miel et robe dorée. Le net est tertiaire avec des notes de crème fraiche et de champignons de Paris. La bouche n’est pas aussi grande que d’autres bouteilles bues de cette maison. Les bulles sont encore présentes, mais elles ne sont plus aussi fraîches et éclatantes. On sent de l’amertume en fin de bouche. C’est bon, mais le vin est fatigué.

Dégustation de quelques BourgognesDégustation de quelques Bourgognes

Dégustation de quelques Bourgognes

Soirée organisée sans raison apparente si ce n’est de goûter quelques vins entre amis. Seront présents, ce 1er avril 2011: Laurent, Carmen, Vittorio, Patrick et Philippe F. Notre ami italien arrivera d’ailleurs avec un peu de retard et surtout beaucoup de bonne humeur… en effet, sa journée aura été bien longue puisqu’elle aura commencé au restaurant à midi et aura fini vers les 20h ! Autant dire qu’il était en pleine forme pour attaquer la soirée !

Puligny montrachet Les Combettes 1990 Etienne Sauzet

Couleur lumineuse jaune citron. Nez citronné, beurré et toasté. La bouche est courte, il y a une belle acidité qui maintient le vin. C’est bon même si une amertume en fin de bouche est un peu dérangeante.

Vins Liquoreux chez VinosesamVins Liquoreux chez Vinosesam

Vins Liquoreux chez Vinosesam

Une soirée chez Vinosesam pour découvrir des liquoreux du monde. Patrick et moi-même sommes présents en ce mercredi 30 mars 2011. On verra durant ce voyage que quelques vins sortent du lot et que le Sauternais n’aura pas été à la fête par rapport à la seule bouteille présente… A noter que j’ai beaucoup recraché durant la première phase de dégustation pour éviter d’avoir les papilles saturées trop vite. Je dois avouer qu’on est sorti de chez Francis avec beaucoup de bonne humeur 🙂

Tokay Pinot Gris Schlossberg Grand Cru SGN 1998 Clos des Capucines Weinbach

Découvrir les Cinque TerreDécouvrir les Cinque Terre

Découvrir les Cinque Terre

Je me retrouve, ce jeudi 24 mars 2011, avec mon père pour une dégustation des vins de Cinque Terre. Une découverte pour moi et une région qui semble fort intéressante avec des falaises abruptes au bord mer. Un grand terroir à l’abandon, mais encore quelques vignerons qui veulent faire un vin de qualité. Nous sommes à l’extrémité est de la Ligurie. Il y a principalement trois cépages: le Bosco et l’Alvarola qui sont des cépages blancs locaux et le Vermentillo qui a été ajouté plus récemment pour donner au vin un côté plus fruité.  Gianni Fabrizio du Gambero Rosso était présent ainsi que deux vignerons locaux: Samuele et Tonino Bonanini.

Voyage en Loire (2ème partie)Voyage en Loire (2ème partie)

Voyage en Loire (2ème partie)

Suite de notre voyage avec cette fois-ci la Loire et ses vins que j’apprécie beaucoup. Nous nous retrouvons à six (Ludo, Charles qui est un ami à Ludovic, Barth, Emilie, Carmen et moi-même).

On commence notre périple avec le fameux Clos Rougeard. C’est Nady Foucault qui nous reçoit. Il a accepté de nous recevoir malgré un emploi du temps très chargé. Je pense que le seul fait de visiter cette cave est une expérience en soi… L’ordre est de ne pas prendre de photos ce que nous allons bien évidemment respecter. Dommage, car cette cave est déroutante avec probablement des kilomètres de couloirs et de chambres de stockages. Nady se promène au pas de charge dans ce dédale digne du Labyrinthe du roi Minos. Heureusement pour nous pas de Minotaur à l’horizon…

Voyage en Loire (1ère partie)Voyage en Loire (1ère partie)

Voyage en Loire (1ère partie)

On se retrouve pour la troisième année consécutive à Sigalens pour honorer le Bœuf de Bazas. Comme d’habitude on se retrouve avec l’équipe habituelle (Ludovic, Andréa, Christiane, Daniel, Jacques, Maïté, Julien, Carmen et Laurent). De plus cette année on reçoit les deux petits nouveaux : Barth et Emilie… Le dimanche Valérie du Domaine Rousset-Peyraguey se joindra d’ailleurs à notre tablée. Deux jours sur la terrasse avec un soleil exceptionnel. Deux jours où les plats vont se succéder et nos estomacs se remplir comme les oies avant leur grand voyage. Côte de Bœuf de Bazas de 7 kilos, filets & araignées de Bazas, plateaux de cèpes à tête noire du pays, dégustation de jambon du Pays Basque et d’Espagne, Pâtisserie du coin, dont le fameux Paris-Brest toujours aussi énorme. Je ne parle pas du foie gras et autres amuses bouches qui vont nous accompagner durant ces deux jours.

Soirée Guigal chez VinosesamSoirée Guigal chez Vinosesam

Soirée Guigal chez Vinosesam

Soirée des vins de Guigal chez Francis et organisée par Vinosesam. Nous sommes le 02.03.11 et je suis sur le point de partir en vacances en Loire. Petite soirée d’adieu donc ! Le domaine a été créé en 1943 et Marcel Guigal a repris le flambeau dans les années 60. Il va être intéressant de goûter ces vins mythiques et hors de prix pour certains aujourd’hui.  La dégustation se déroulera à l’aveugle et je dois avouer que je me suis fait tout petit au vu du manque de références dans ces vins.

Côte-Rôtie Château d’Ampuis 2001

Nez très plaisant au départ, fruits noirs, cuir, tabac et une touche animale et de fumé. La bouche est légère, peu agressive avec beaucoup de maturité. De la finesse, mais un vin trop court et avec une haute acidité. Pas grand. Il faut noter que la première bouteille n’était pas bonne !

Dîner vieux millésimes au Chat BottéDîner vieux millésimes au Chat Botté

Dîner vieux millésimes au Chat Botté

Nous voici ce mardi 15 février 2011 au restaurant le Chat Botté pour une soirée de vieux millésimes avec comme maître de cérémonie: Laurent Vialette. Les vins seront proposés à l’aveugle et l’exercice sera d’ailleurs bien laborieux pour en retrouver les origines ! Une soirée attendue avec impatience puisque là nous avons affaire à des professionnels aguerris. Néanmoins, je dois dire que plusieurs détails m’ont intrigué lors de cette soirée (je reviendrais sur ceux-ci en fin de reportage). Une dizaine de convives étaient là. Patrick et Philippe seront d’ailleurs aussi de la partie.

On commence la soirée avec un magnum de champagne Louis Roeder brut 1973

15ème percée du vin jaune à Arbois15ème percée du vin jaune à Arbois

15ème percée du vin jaune à Arbois

Me voici avec Carmen et Pierre Chevrier à la 15ème percée du vin jaune ! On y passera trois jours du 4-6 février. Patrick nous rejoindra le samedi pour la journée, la vente et le repas chez JP Jeunet. D’ailleurs lors de ce repas Corinne et Philippe se joindront aussi à nous.

Le vendredi soir on arrive avec Carmen et Pierre chez Jean-Paul Jeunet. On va dire que ça sera notre quartier général pour ces quelques jours très sympathiques et riches en rencontres et en émotions 🙂

Une fois nos valises déposées dans les chambres, on se retrouve pour un repas concocté spécialement pour nous ! Le repas sera excellent et les vins seront aussi au niveau !

Vin jaune En Spois 2003 Stéphane Tissot

Soirée autour des vins de Philippe PacaletSoirée autour des vins de Philippe Pacalet

Soirée autour des vins de Philippe Pacalet

Me voici ce jeudi 3 février 2011 chez Lavinia Genève pour participer à une belle dégustation des vins de Philippe Pacalet. Philippe était venu avec sa femme pour présenter ses vins. Je me retrouve à table avec un couple qui vivent en Italie et à ma gauche un italien qui tient une épicerie fine à Genève. La discussion sera très intéressante car il se trouve qu’une des personnes et un fervent admirateur des vins de Philippe. Il faut dire qu’au vu de la qualité des vins présentés ce soir, je buverais bien aussi réguliérement les vins de philippe Pacalet. Un repas accompagnera la dégustation.

Premier vin servi à l’apéritif et une belle découverte:

Monthélie 1er cru Clos Gauthey 2008 Philippe Pacalet

Mort d’un Roi, vive le Roi ! L’histoire d’une enchère d’un vin Jaune de 1774Mort d’un Roi, vive le Roi ! L’histoire d’une enchère d’un vin Jaune de 1774

Mort d’un Roi, vive le Roi ! L’histoire d’une enchère d’un vin Jaune de 1774

Chaque passion a un coût. Folie, déraison ou encore indécence sont peut-être des mots qu’on peut imaginer en pensant au prix excessif de 57’000 euros pour une bouteille du Jura de 1774 ! Il est important de noter que cet argent n’a pas été volé aux petits épargnants ou aux contribuables ! Est-il néanmoins bien raisonnable de mettre autant d’argent dans une bouteille de vin ? En 2009, une truffe blanche de 750 grammes a été vendue 100’000 euros… Des collectionneurs ont aussi acheté un timbre-poste suédois de 1857 pour la somme de 3,61 millions d’euros, ce qui représente 63 flacons de ce vin jaune 1774… Et que dire du tableau de Picasso pour 106,4 millions, ce qui fait juste 1867 bouteilles ?!! En fin de compte, on pourrait aussi se poser ces questions: est-il raisonnable de traverser durant plusieurs mois le Pôle Nord ou le Pôle Sud dans des conditions dantesques ? Est-il raisonnable de gravir jour après jour les plus hauts sommets du monde ? Est-il raisonnable de passer sa vie à chercher l’or Inca de Païtiti ? Est-il raisonnable de faire la traversée de l’Amazonie à la nage ? Est-il enfin raisonnable de vivre sans passion ?

Horizontale Bordeaux 1997Horizontale Bordeaux 1997

Horizontale Bordeaux 1997

Me voici chez Francis et le cercle Vinosesam pour une dégustation des Bordeaux 1997. Le maître d’oeuvre de la soirée est Steve Bettschen et la présence d’autres convives ainsi que l’inoxydable Patrick Regamey nous promet une belle soirée. Nous allons être que sept personnes pour une quinzaine de vins ! Je ne suis pas un grand fan, à la base, des Bordeaux récents, mais j’ai décidé de venir voir ce que pouvait donner un « petit millésime ». En fait, la dégustation sera énorme et en fin de compte l’année 1997 sur les grands crus, un millésime d’amateur !

Des conditions tropicales en août avec de la pluie et beaucoup de chaleur = de gros raisins. Les conditions météo exceptionnelles de septembre et durant les vendanges ont permis une belle maturité. La mise en fûts neufs a longtemps donné à ces vins un résultat peu concluant. Une dégustation organisée à Gland il y a quelques années n’avait pas complètement convaincu. Avec le temps le bois s’est fondu et le résultat semble être aujourd’hui prometteur.

2 jours de plaisirs en décembre2 jours de plaisirs en décembre

2 jours de plaisirs en décembre

Comme à chaque visite de mon Ludo, l’occasion est donnée pour une belle dégustation de vins. Sa visite sera cette fois relativement courte et ne durera que deux jours. La première soirée à lieu le 06.12.10 avec Ludo, Alexis, Carmen et moi-même.

Le Champignon magique 2008 de Pierre Beauger (Chardonnay mis en bouteille le 26.07.10)

Comme toujours avec les vins de Pierre, on se trouve face à un vin différent, qui ne laisse d’ailleurs pas indifférent. Vu la rareté des bouteilles, chacune et un grand plaisir et j’étais donc assez fier de la faire goûter à mes amis ce soir.

Joli nez, légèrement déviant avec des fruits blancs. Cette approche du vin me rappelle celle d’Eric Calcutt en Loire même si le style et le cépage sont différents. L’idée est là. La bouche montre un bel équilibre, de la sucrosité et une belle acidité. Une jolie bouteille.

Promenade à Clermont-FerrandPromenade à Clermont-Ferrand

Promenade à Clermont-Ferrand

Visite avec Carmen (du 27 au 28 novembre 2010) de la belle ville de Clermont-Ferrand et sa cathédrale en pierre noire de Volvic !  Philippe J. nous rejoint pour le week-end. On dormira à l’hôtel Radio. Celui-ci a peut-être perdu de sa splendeur, mais on ne se lasse pas de ses hauts plafonds, son style 60’s où à chaque instant on a l’impression qu’on va croiser une star de cinéma.

Le premier jour on arrive à Clermont et on se dirige directement au bistro bancal pour y manger une tarte de pomme de terre et un Vitriol 2005 de Pierre Beauger. C’est superbe, on se retrouve avec un beau fruit et la bouteille partira en deux-trois mouvements… J’aime ce vin rustique et élégant à la fois.

Verticale de 3 grands toscansVerticale de 3 grands toscans

Verticale de 3 grands toscans

Le jeudi 18 novembre 2010, nous avons été convié (Patrick et Moi-même) à une très belle dégustation au Rouge et Blanc. L’équipe de Vinosesam nous a organisé une dégustation à l’aveugle des Supers Toscans (Ornellaia, Sassicaia et Solaia). On savait juste le nom des trois producteurs ainsi que le fait que chaque série comportait normalement la même année. Ayant un problème avec mon appareil photo, Francis me fournira les siennes. Merci et Avanti !

Guado al Tasso 1995

On avine les verres avec ce vin bien pâle, sans relief et sans énergie. C’est tannique et métallique…on passe…

On commence la première série avec l’année 2000. Une année très chaude et typiquement sudiste. Je dois avouer que je partais sur une année beaucoup moins chaude et qu’en fin de compte je me suis retrouvé à l’opposé…ça commence bien….

Grands vins blancs de la Côte de NuitsGrands vins blancs de la Côte de Nuits

Grands vins blancs de la Côte de Nuits

Soirée du mardi 16 novembre 2010 avec Christophe et moi-même pour y déguster une partie des grands vins blancs de la Côte de Nuits. Il est intéressant de noter que beaucoup de vignerons ont arraché les blancs pour y mettre des cépages rouges. Quelques minuscules parcelles ont survécu et nous allons les déguster ce soir !

A1: Vin de table L’insolite 2009 du Domaine Marchand-Grillot

Un vin issu de pinot blanc et gris. c’est la première récolte et donc automatiquement les premières bouteilles… Couleur claire. Nez fruité (poire), anisé et propre. La bouche est carbonique, fruitée et florale. Il y a aussi un peu de poire. Pour moi ça ressemble un peu à un chasselas 🙂 Je dois avouer que je ne suis pas fan, mais au moins nous n’avons pas de présence de fût !

Visite de Barth et quelques vieux flaconsVisite de Barth et quelques vieux flacons

Visite de Barth et quelques vieux flacons

Soirée à la maison en ce jeudi 11 novembre 2010. Barth, Benoit, Patrick, Philippe, Carmen et moi-même sommes présents. On avait prévu cette petite soirée en l’honneur de Barth qui était de passage à Genève.

On en a profité pour ouvrir quelques bouteilles de l’achat d’une vieille cave du Jura. On ouvrira d’ailleurs principalement les bouteilles avec les niveaux les moins intéressants.

Vieille bouteille de Brut du Jura

Niveau vidange et mort !

Côtes du Jura rosé Courbet & Fils 1973

1er nez de champignon, de bolet et de sous-bois. Le deuxième est plus sur la fraicheur, le mentholé et la fraise. En bouche c’est oxydé avec une matière presque inexistante. Il y a beaucoup d’acidité, mais heureusement on trouve de la précision et de l’élégance. Intéressant

Verticale du Domaine TrévallonVerticale du Domaine Trévallon

Verticale du Domaine Trévallon

Nous nous retrouvons ce jeudi 4 novembre 2010, Patrick et moi-même pour une verticale du Domaine de Trévallon. La présence d’Eloï et de sa femme Floriane vont donner une autre dimension à cette dégustation. Ils en sont à leur 34ème vendanges si on compte celle de 1976. Ils ont commencé d’ailleurs officiellement en 1977. Ils ont aujourd’hui 17 hectares de rouge et 2 hectares de blanc. Pour le blanc plus rare et moins connu, leur premier millésime était en 1991 avec des plants de roussane et de marsanne. En 1998, Eloï a rajouté un peu de chardonnay avant de finir avec 4-5% de grenache blanc en 2009. 

Eloï aurait bien voulu que ses vins soient en Côtes du Rhône et non pas en Provence ce qui pourrait s’expliquer d’ailleurs totalement au vu de l’emplacement des vignes. Comme chez nous tout est possible, nous l’avons mis dans les deux !

week-end à la Perla del Priorat (Espagne)week-end à la Perla del Priorat (Espagne)

week-end à la Perla del Priorat (Espagne)

Un week-end prolongé chez mon ami Barth qui a repris la direction du domaine de La Perla del Priorat en Espagne (22-24 octobre 2010). Nous arrivons le vendredi midi à l’aéroport. Une fois dans la voiture, on se dirige vers un restaurant de la région pour y manger une énorme entrecôte (au moins 500 grammes) et goûter un ou deux vins de la région. De plus le propriétaire et un amoureux de whisky et on finira avec un verre de Glenfarclas distillé en 1990 et un Glenrothes 1987. Certes nous ne sommes pas au niveau de mon ami Patrick, mais les deux verres étaient convenables pour réveiller nos papilles avant d’attaquer notre visite d’un producteur local de cava.

Soirée Truffe blanche d’Alba au Café du MarchéSoirée Truffe blanche d’Alba au Café du Marché

Soirée Truffe blanche d’Alba au Café du Marché

Très belle soirée au Café du Marché, ce 19 octobre 2010, avec un repas à la truffe blanche d’Alba et quelques vins tessinois sélectionnés par la maison Zanini . Carmen et moi-même sommes présents ainsi qu’une quarantaine de personnes. L’ambiance est bonne enfant et la plupart des participants se connaissent. Il y a d’ailleurs les habitués… n’est-ce pas Thierry et Patrick ? Une énorme truffe blanche d’Alba de 550 grammes nous sera présentée et utilisée durant la soirée.

Verticale du Château Bel-Air Marquis d’AligreVerticale du Château Bel-Air Marquis d’Aligre

Verticale du Château Bel-Air Marquis d’Aligre

Laurent: Nous nous retrouvons, ce jeudi 14 octobre 2010, pour une verticale du Château Bel-Air Marquis d’Aligre. Un domaine géré par Jean-Pierre Boyer depuis 50 ans ! Un propriétaire charismatique et qui suit son chemin depuis toutes ces années. Quelques petits problèmes financiers l’ont obligé à vendre son 2002 (qui était prometteur) au négoce. Nous sommes loin des grands châteaux de Bordeaux…

Christophe:  Une très jolie surprise que de découvrir ce domaine méconnu quelque peu insolite, qui va à l’encontre des sentiers battus. Un travail en finesse, qui semble vraiment fait au feeling avec des surprises pas toujours positives et de belles réussites sur certains millésimes.

Quelques autres bouteilles bues par Laurent 2ème trimestre 2010Quelques autres bouteilles bues par Laurent 2ème trimestre 2010

Quelques autres bouteilles bues par Laurent 2ème trimestre 2010

Visite de mon ami Patrick Manduca et de sa femme Virginie (08.08.10). Je connais Patrick et ses faiblesses pour quelques vins bordelais… Il adore en particulier Château Pavie et Château Mouton Rothschild… C’est l’occasion pour ouvrir une bouteille de Château Mouton Rothschild 1970. Nez de banane cuite caramélisée, de poivron et de poivre noir. La bouche est tout en finesse avec une belle trame droite. C’est très long en bouche et on apprécie les framboises et raisinets qui éclatent en bouche. Après un instant on sent bien que les tannins sont en place même s’ils sont relativement discrets. Une belle bouteille.

6ème tuerie à Porto (2ème partie)6ème tuerie à Porto (2ème partie)

6ème tuerie à Porto (2ème partie)

Le lendemain nous partons dans le Douro pour aller visiter la Quinta Lamelas et son propriétaire. José Guedes nous reçoit chaleureusement dans sa maison pour un repas de vendangeur gargantuesque et bien trop copieux pour nos petits estomacs… (surtout que nous avions pris un magnifique petit-déjeuner dans une pâtisserie de Porto deux heures auparavant).

Il nous avait préparé un superbe assortiment des spécialités locales en guise d’apéritif. Le tout accompagné d’un rosé et d’un porto blanc.

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le salon où une table avait été dressée pour le déjeuner. Sa femme nous a d’ailleurs concocté de multiples plats, toujours de la région. 

José va nous ouvrir beaucoup de bouteilles de sa production… Je ne vais d’ailleurs noter que celles qui me paraissaient les plus intéressantes.

6ème tuerie à Porto (Chronique d’une fin annoncée) 1ère partie6ème tuerie à Porto (Chronique d’une fin annoncée) 1ère partie

6ème tuerie à Porto (Chronique d’une fin annoncée) 1ère partie

Un week-end de folie à Porto (24-26.09.10) couronné par une grande soirée de dégustation de vieux portos organisée par Vinologia et Serial-Bottler ! Du côté Suisse, nous étions sept apôtres:  Patrick, Benoît, Pierre, Christophe et Darlène, Laurent, Carmen. Du côté portugais on avait d’ailleurs une forte présence d’apôtres français avec : Jean- Philippe, Martial, Jean-Louis, Marc, Aymeric, Delphine et Michael.

Verticale de Château PavieVerticale de Château Pavie

Verticale de Château Pavie

Nous voici réunis, ce samedi 4 septembre 2010, pour une magnifique soirée. Benjamin, Patrick, Bruno, Philippe, Sandro, Christophe, Darlène, Carmen, mon père et moi-même . Le but de notre rencontre: une verticale d’anciens millésimes du Château Pavie (encore sous la houlette de la famille Valette jusqu’en 1998). Pourquoi ce vin est pas un autre ? J’ai souvent entendu autour de moi que Pavie était devenu grand que depuis la reprise de Gérard Perse… Comme je suis un peu sceptique des critiques modernes, je voulais mieux comprendre ce vin et ce beau terroir. Est-ce que le vin n’était pas au niveau à l’époque ? Voilà ce qu’on voulait savoir à travers une série de millésimes plus anciens. Pour ne pas influencer les critiques, nous avons fait des séries de trois vins à l’aveugle.

Double anniversaire autour de quelques flaconsDouble anniversaire autour de quelques flacons

Double anniversaire autour de quelques flacons

Nous nous retrouvons ce jeudi 26 août 2010 pour un double anniversaire. Celui de Philippe et Barth. Emilie, Carmen, Patrick, une amie à Philippe et moi-même sommes aussi présents. Pour l’occasion on va sortir quelques bouteilles et deux superbes ombles du lac pêchés par mon père. Il y aura aussi en entrée une salade verte aux gésiers et coeurs de canard, de l’agneau du Sisteron et un riz basmati déjà célèbre (je l’ai trop cuit… c’était d’ailleurs un peu la honte :-()

Champagne H. Germain brut 1947. Niveau de la bouteille basse goulot, presque vidange. Nez crémeux, lactique et de caramel. On y trouve aussi de la prune. On sent beaucoup d’acidité et un peu d’oxydatif. La bouche confirme le côté légèrement oxydé, mais relativement plaisant. Beaucoup d’acidité en lame de couteau, du pruneau et de la noix. Très belle bouteille qui prouve une fois de plus la grandeur des vieux champagnes.

Que faire durant un dimanche pluvieux ?Que faire durant un dimanche pluvieux ?

Que faire durant un dimanche pluvieux ?

Très bonne question… L’idéal durant ces dimanches pluvieux, c’est d’inviter quelques amis (Patrick, Benoît, Philippe, Fabio, Carmen et moi-même) autour d’une bonne table. Au menu cigares, vins et pique-nique gastronomique 🙂

La table sera magnifique, composée de saumon sauvage du Canada, de lard de Begnins, de divers pâtés de canard et de porc noir, de saucisses et du boudin de cochon noir de Bigorre. Bien évidemment un beau plateau de fromages avec du brie, de diverses tommes et du vieil emmenthal sera aussi de la partie.

On commence la dégustation avec un blanc du Château de Loyse 1961. Un beaujolais blanc qui a bien vécu. Couleur orangée et ambrée. Le nez est plaisant, on y trouve de la noix, des amandes et du gingembre. La bouche est bien évidemment madérisée, mais moins qu’au nez. C’est surprenant et encore buvable. On retrouve la noix, les amandes et le gingembre.

Soirée vins américainsSoirée vins américains

Soirée vins américains

Notre petite équipe de cinq personnes (Carmen, Patrick, Pierre, Jean-Michel et moi-même) se retrouve au restaurant de l'Aérodrome de Prangins. Nous sommes le samedi 7 août 2010 et le temps est exceptionnel ! Nous avons eu beaucoup de peine à trouver des personnes qui n'étaient pas en vacances ou aux feux d'artifice de Genève… Ce qui est sûr c'est que nous n'allons plus jamais organiser de soirées au mois d'août et durant les feux… Il semblerait qu'on appelle ça l'expérience !

On commence avec un Zinfandel California 1981 de William Noble. Nez neutre et madérisé. En bouche le vin montre ses limites et aussi une certaine fatigue. Après un moment le vin se redresse quelques instants sans pour autant nous emballer.

Une semaine bien chargée !Une semaine bien chargée !

Une semaine bien chargée !

On commence avec la visite de Barth pour une petite soirée tranquille (29.07.10) avant qu’il ne reparte pour l’Espagne.

On attaque un rosé moelleux Cabernet d’Anjou 1944 du domaine Balbut. Mon ami Ludovic avait été assez critique sur ces vins et je pense que je peux le comprendre même si cette bouteille et ce millésime sont surprenants. Couleur orange cuivrée très foncée. Le nez est légèrement madérisé, sur le champignon et le bonbon anglais. La bouche est très fluide, légère mais ne démontre pas une grosse structure, ni une longueur hallucinante ! Ce vin n’est quand même de loin pas éteint et je dois quand même tirer mon chapeau pour ce très vieux rosé. Bon

Petites soirées avec mon ami LudoPetites soirées avec mon ami Ludo

Petites soirées avec mon ami Ludo

Voici venu le temps de la visite semestrielle de mon ami Ludovic. Il restera 4 jours (du 5 au 8 juillet 2010) et quelques bouteilles seront sorties pour l’occasion. On va mettre ci-dessous celles qui nous auront marquées, mais toutes ont été d’un bon niveau. Rosé l’Anglore 2007 d’Eric Pfifferling à Tavel Un vin hors-norme et un rosé hors du commun, on retrouve ce côté épicé et des arômes de framboises qui nous donne envie de croquer ce vin. La bouche est magnifique avec une trame serrée et une acidité parfaite. C’est long et toujours sur la framboise. J’adore un point c’est tout ! Le plus grand rosé que j’ai eu l’occasion de boire à ce jour. Un grand merci à ce vigneron qui est un vrai artiste. Probablement une de mes prochaines visites…

Grands vins blancs de BourgogneGrands vins blancs de Bourgogne

Grands vins blancs de Bourgogne

Soirée du 24.06.2010 organisée par Francis Weber, Patrick Regamey et Steve Bettschen à l’Auberge de la Croix-de-Rozon.

Les vins seront goûtés à l’aveugle deux par deux et un repas sera organisé en fin de dégustation.

Macon Pierre Clos Le Chavigne 1999 de Guffens. Nez fumé et boisé, bouche souple, beurrée et grasse. Il manque quand même de tension et d’acidité. Sympa pour rincer les verres et le gosier 🙂 ça commence bien !

Chassagne-Montrachet Les Caillerets 1er cru 1999 de Bernard Moret. Nez légèrement oxydé, fin, métallique,  très plaisant avec de la torréfaction et du miel. La bouche est souple, beurrée avec une trame serrée. Nous sommes sur un vin court et un peu oxydatif.

Menu des Epicuriens chez BenitoMenu des Epicuriens chez Benito

Menu des Epicuriens chez Benito

Soirée autour d’un repas gastronomique organisée par mon ami Benito et avec l’aide d’Alain et Didier. 10 personnes seront présentes ce samedi 19 juin 2010 (Benito, Alain, Didier, Graziella, Angélique, Isabelle, Carine, José, Carmen et moi-même) ainsi qu’une liste de 15 plats. La présentation ne sera pas aussi soignée que d’habitude au vu du nombre de plats et de convives… Les bouteilles ont été apportées par moi-même ainsi qu’Emilio (absent de dernière minute) et Benito.

1) Bubulle 2008 de Jousset (Montlouis sur Loire)

On se retrouve devant une bouteille composée de 100% de chenin blanc. Nez très frais, floral et de pomme verte. La bouche est vineuse, dominée par la pomme verte et les fleurs blanches. Très bon

La vengeance du Vega SiciliaLa vengeance du Vega Sicilia

La vengeance du Vega Sicilia

On décide de se faire une petite soirée entre Carmen, Patrick et moi-même. On va se faire un bon morceau de Boeuf de Siemmenthal et du cochon du Portugal produit maison ! Patrick a apporté un Valbuena car il pense qu’on ne doit pas rester sur un échec (pour info: probable fausse bouteille de Unico 1965 goûtée lors de la tuerie de Paris).

Wehlener Sonnenuhr Auslese GK 2001  JJ Prüm

Nez d’ananas, de papaye et de miel. C’est floral, pur, propre et dentelé. La bouche est précise, droite mais pas très longue. Un peu de carbonique en début de bouche avec de l’ananas et de la papaye.

5ème tuerie à Paris5ème tuerie à Paris

5ème tuerie à Paris

Réveil vers 7h30 ce 24 juin 2010 pour prendre le TGV en direction de la Gare de Lyon à Paris. Dans le train on boira un verre d’un vin légèrement bouchonné et presque imbuvable… Merci Patrick !

Une fois notre train et Corinne arrivés, on se dirige au Duc de Richelieu, un bistrot très sympa à 5 minutes de la Gare.

Nuits St Georges 1er cru 2007 du Domaine Prieuré-Roch. Nez de groseille et de rhubarbe. Bouche fraiche, tendue avec un peu de verdeur au final. Côté arômes, il y a du bonbon anglais, de la cerise acidulée et de la rhubarbe. Bonne bouteille

voyage à Porto (27-29.05.10)voyage à Porto (27-29.05.10)

voyage à Porto (27-29.05.10)

Après un voyage dans le nord-est du Portugal, nous voici à Porto. J’adore cette ville qui vit paisiblement au bord du Douro. La vie tourne autour du tourisme et de ses vins.  Une ville de plus en plus désertée au centre-ville, mais qui garde justement un charme certain. Comme à chaque halte dans cette ville, je m’arrête chez Jean-Philippe de Vinologia, la maison des portos. Un endroit où il fait bon de se perdre et de goûter un des 300 portos à disposition ! Probablement le choix le plus grand et le plus éclectique.

On commence la dégustation avec un Quinta santa Eufêmia 10 years old white. Couleur jaune doré. Nez de miel avec une certaine agressivité alcooleuse qui me dérange un petit peu. La bouche est très fraîche et plaisante malgré un manque évident de longueur et de complexité dû à son jeune âge. C’est quand même une bouteille de belle qualité

voyage à Madère (16-23.05.10)voyage à Madère (16-23.05.10)

voyage à Madère (16-23.05.10)

Pour commencer le voyage, nous faisons une petite halte à Lisbonne et une visite à l’institut du Porto de Lisbonne. S’il y a une adresse à éviter absolument…c’est bien celle-ci. L’endroit est bien évidemment touristique à mort, mais en plus la liste des portos est décevante. Le sommelier est sympa comme une porte de prison. De plus si vous lui demandez de l’aide, il vous dira que tout est dans la carte et que les prix justifient la qualité !!! Il semblerait après une petite enquête que les instituts sont « sponsorisés » par les marques et ne peuvent donc pas se prononcer ! ça serait bien de le préciser à l’entrée…

On goûtera néanmoins rapidement trois portos:

Tawny 30 ans Quinta Sta Eufemia. Couleur claire, le plus équilibré des trois, un beau fruit pour un vin qui est peut-être un des plus beaux tawnys 30 ans…

le monde idillyque du vinle monde idillyque du vin

le monde idillyque du vin

Dans mon parcours bachique, j’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de personnes, du vigneron au négociant, du revendeur à l amateur de vin ! Ce petit monde ressemble à un magasin de jouet géant pour enfant que je suis. En clair, un rêve. Je suis bercé d’illusions et entouré de Pères Noël par milliers.

On s’enflamme, on partage, on boit, on boit encore et parfois plus que de raison, mais le plaisir est toujours là ! On échange ses impressions et on se régale de ses vins immaculés de toutes ondes négatives.

J’avais déjà dans mes premières années de vin participé à des dégustations où l’échange d’impressions n’avait pas lieu d’être, où la technicité remplaçait le partage et la passion du vin. Nous avions l’impression de participer à un concours où notre vie était en jeu en cas de défaite ou d’erreur.

Soirée tranquille avant les vacancesSoirée tranquille avant les vacances

Soirée tranquille avant les vacances

Une petite soirée entre Patrick, Philippe, Carmen et moi-même avant de partir au Portugal (14.05.10). Durant cette soirée on va altérer le bon et le moins bon…. Il y a des soirs comme ça.

Bonnezeaux Cuvée Mathilde 1994 de Marc Angéli. Couleur ambrée magnifique, nez lactique avec une prédominance de miel et de crème aigre. La bouche montre une belle tension et un équilibre de toute beauté. Le vin part sur les agrumes confits et le miel. C’est très bon, mais peut-être à son apogée. A boire 

Repas à Chateauvieux autour des vieux vins du JuraRepas à Chateauvieux autour des vieux vins du Jura

Repas à Chateauvieux autour des vieux vins du Jura

Nous voici en ce samedi 8 mai 2010 au Domaine de Châteauvieux pour le 14ème repas autour des vins du Jura organisé par Pierre Chevrier. Nous sommes 9 personnes et je suis accompagné par Alexis qui commence à devenir un amateur de vins du Jura… Des participants sont même venus d’un pays lointain…le Valais 🙂 L’ambiance est bon enfant et on sent que l’humour va accompagner ce repas qui aura lieu dans le cellier ! Je suis un peu malade, heureusement que mon palais n’est pas encore atteint… ce qui n’est pas le cas de mon odorat qui aura bien de la peine. L’aide de mes voisins sera donc grandement appréciée.