Cet article a été écrit par

23 janvier 2010

soirée chez Barthélémy

soirée chez Barthélémysoirée chez Barthélémy

Une rencontre très sympa chez mon ami Barthélémy et son amie Emily. Il a un petit négoce de vins espagnols et s’intéresse beaucoup au monde du vin. Philippe faisait aussi partie de la soirée ainsi que deux amis à lui. (Pour information nous avons perdu les photos de la soirée et les photos ci-dessous ont été prises sur internet)

Pour commencer la soirée, il nous sert une bouteille de Crozes-Hermitage Clos des Grives blanc 2006 du domaine Combier. C’est un vin gras, beurré, mais légèrement trop boisé à mon goût. Probablement que celui-ci va se fondre dans 2 à 3 ans et sera encore meilleur. 14/20

Crozes-Hermitage Clos des Grives blanc 2006 du domaine Combier

Le second vin qui est un Latricières-Chambertin Grand Cru 1977 de Jaboulet-Verchère sera très décevant… millésime très faible. On peut quand même se demander si un jour ce vin a été buvable. NC

Château Grand-Pontet 1996, on continue sur la bonne lancée des rouges :-)) un vin faible et déjà sur le déclin. NC

Clos Rougeard Le Bourg 2004, probablement le vin de la soirée, un vin puissant, bien équilibré avec un bois bien intégré. Des arômes de mûres, de cassis et d’épices. 16,5/20

Château Cos d’Estournel 1996, on peut se demander si ce vin est un vrai tellement il est dissocié (me rappelle un Mouton-Rothschild 2002 apporté par Patrick…). Un vin très alcooleux avec des arômes trafiqués de fruits rouges… Un boisé beaucoup trop présent. Tout ce que je n’aime pas dans un vin. Probablement plus un vin des Etats-Unis ou d’Australie que ce qu’on devrait trouver à Bordeaux !  NC

  Clos Rougeard Le Bourg 2004Cos d'Estournel 1996

 

 

 

 

 

 

 

 

Château Latour 1988, un vin ce soir-là à maturité, servi probablement un peu trop chaud ce qui ne le mettra pas en position plus favorable. Néanmoins, on aura un vin tannique, serré, arômes de sous-bois, de cuir et de mine de crayon. Un nez aussi de sous-bois et de cuir. Probablement pas un grand Latour mais sûrement un 88. Je suis quand même déçu par cette bouteille… 14/20

Château Latour 1988

Château Mouton Rothschild 1975, servi probablement aussi trop chaud.  Un vin plus fin que le Latour avec un côté aristocratique. Un vin malheureusement qui est en phase descendante. 13,5/20

 

Château Mouton Rothschild 1975

Une soirée très sympa avec des gens heureux malgré la relative déception des vins goûtés ce soir-là !

écrit par | Publié dans: Petits plaisirs entre amis | Mots clefs: , , , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!