Cet article a été écrit par

26 février 2010

4ème tuerie à Vosne-Romanée (2ème partie)

4ème tuerie à Vosne-Romanée (2ème partie)4ème tuerie à Vosne-Romanée (2ème partie)

Le lendemain (24.01.10), nous nous retrouvons dans la cuisine pour un rapide déjeuner. On discute de la soirée, des bouteilles et surtout de la fatigue que certains ressentent plus que d’autres ! On finit quelques bouteilles non finies le soir d’avant et ensuite on attaque la croisade jusqu’au vignes de la Romanée-Conti sous un crachin breton !

Un peu de sport ne peux pas faire de mal avant de recommencer le marathon 🙂

 Les vignes de la Romanée-Conti

les vignes à Vosne-Romanée

Une fois au sec, les survivants attaquent un plateau de fromage avec du Vieux Comté de 15,19 et 27 mois, du vieux Morbier, de la tomme Genepi et du Gruyère de 8 mois. Pour accompagner ces fromages, on ouvre quelques bouteilles de vins du Jura:

Arbois Fruitière vinicole d’Arbois 1971 couleur ambrée, Nez de gelée de coing, confiture d’abricot. En bouche c’est faible, maigre.

Côtes du Jura La Cocarde 1971  Jean-Pierre Bailly. Nez de noix et de liège, bouche gourmande, noix, citron. Un joli chardonnay oxydatif.

Magnum Côtes du Jura 1985 Pierre Richard (chardonnay) Nez lactique et fromager. La bouche est persistante, longue avec de la tension et de l’acidité. Agrumes, pulco au palais. Très beau

 Vin jaune de la Fruitière d’Arbois 1971. Nez de chocolat et d’huile. Bouche: cerneaux de noix et pétrole. Une superbe bouteille toute en tension.

 Côtes du Jura La Cocarde 1971  Jean-Pierre Bailly+Arbois Fruitière vinicole d'Arbois 1971+Vin jaune de la Fruitière d'Arbois 1971+Magnum Côtes du Jura 1985 Pierre Richard

Durant la journée, les participants vont chanter, discuter, rigoler, fumer des cigares et boire encore quelques bouteilles. On va d’ailleurs accueillir des touristes américains de passage accompagnés d’un ami à benoit. Ceux-ci repartiront après une heure, avec des images d’irréductibles gaulois et de leur incroyable breuvage !  Je ne pense pas que beaucoup aient pu se retrouver en pleine journée avec un verre de Madeira de 1851 et un Cognac de 1893 ainsi que quelques autres fonds de bouteilles !

Magnum de Trousseau 1999 de Philippe Bornard Nez poivré, griotte, kirsch, pierre, silex et pierre humide. Bouche saline avec de la griotte. Un vin ample et rafraichissant.

Riesling Saar 2006 de Van Volxen. Couleur claire. Nez de laine mouillée, minérale, coquillage et fossile. Bouche courte, minérale, avec du citron, du silex et de la craie.

Magnum de Trousseau 1999 de Philippe BornardRiesling Saar 2006 de Van Volxen

 

 

 

 

 

 

 

 

Trimbach Frédérique Emile 2001. Nez d’hydrocarbure, de citron, de craie et un peu de verveine. Bouche grasse, verte et courte. Trop jeune.

Magnum de Château St Robert 1989. Nez de poivron et de riz au lait. Bouche courte, qui s’effondre rapidement. Un vin très alcooleux avec le poivron trop présent. Bof !

Magnum de Château St Robert 1989

Champagne Dom Pérignon 1996. Nez minéral, croûte de Parmesan, salin. En bouche c’est lacté et minéral avec de l’asperge, du curry et du safran. Belle largeur en bouche.

 Champagne Dom Pérignon 1996

Magnum de cidre liquoreux de pomme 2002 Les Pères Fruit’art. Nez de couille de buffle fumé (Fabrizio !), mozarella, paille, banane et coing confit. Bouche: fruits confits, tarte au poire caramélisée, poiré, tarte raisinée. Superbe !

Magnum de cidre liquoreux de pomme 2002 Les Pères Fruit'art

Corton-Charlemagne Grand Cru 1996 Domaine Gaston & Ravaut Nez lacté, de poudre à canon, goudron et calcaire. Bouche de pamplemousse, pierre à fusil, crayeux. Un vin tendu, précis et net. Excellent

Corton-Charlemagne Grand Cru 1996 Domaine Gaston & Ravaut

L’honneur nous ai fait de fumer un cigare mythique: Le Dom Pérignon de Davidoff ! la cape est légèrement abîmée au niveau de la bouche. Le reste de la cape est parfaite. En bouche sur le premier tiers on a du vieux bois, vieux cuir, poussière, crème brûlée, cèdre, aiguille et pomme de pain grillé. A partir de la moitié on trouve du chocolat, du cacao, du café et de la crème. Un cigare puissant, extraordinaire. Un grand moment pour tout passionné de cigares.

Le Dom Pérignon de Davidoff

Le Dom Pérignon de Davidoff bague

Laurent et Benjamin pendant la dégustation du Dom Pérignon

Il est l’heure de manger ! un magnifique plateau de 5 Monts d’Or au vin jaune, cuits au four et accompagnés de pommes-de-terre arrivent pour le plus grand bonheur des invités.  

2 bouteilles de Pouilly Fuissé La Roche 1988 et 1990 de Guffens Heynen. Nez de coing et de whisky, en bouche c’est tendu, long et très bon.

Pouilly Fuissé La Roche 1990 de Guffens Heynen

Château Haut-Brion blanc 1970. Nez lacté, légèrement oxydé, tourbe, bruyère, bois scié, copeaux chaud. Bouche lactée, citronnée et ample. Un vin long en bouche, plaisant et d’une élégance rare. Une bombe sur le Mont d’Or…

Château Haut-Brion blanc 1970 avec son Mont d'Or

Château Haut-Brion blanc 1970 bouteille

Après quelques boîtes dévorées et finies par Benjamin, nous pouvons certifier que nous avons trouvé l’homme qui chuchote à l’oreille des boîtes de Mont d’Or ! 🙂

Benjamin l'homme qui chuchotait à l'oreille des boites de Mont d'Or

En accompagnement, nous avons aussi quelques vins du jura dont:

un Château Chalon vigne aux dames 1975 de Perron. Nez floral et de noix. Bouche magnifique avec une longueur hallucinante. Enorme !

Vin jaune de Puffeney 1997. Noix verte au nez, en bouche on retrouve la noix. C’est jeune, mais déjà très bon.

Château Chalon vigne aux dames 1975 de PerronVin jaune de Puffeney 1997

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Silex 1992 de Dagueneau. Nez mentholé, un peu effacé. Bouche madérisée, très long. Bon

Silex 1994 de Dagueneau. Nez de pomme, fenouil et bouillon. Bouche: fenouil, bouillon, pomme, persillé, citron. Court au final. Une très belle bouteille.

Silex 1992 de DagueneauSilex 1994 de Dagueneau

 

 

 

 

 

 

 

 

les deux bouteilles de Silex 1992 et 1994

Don Px 1959 Bodegas Toro Alba. Nez de fraise, chocolat, réglisse, poivre, banane, cassis, olive noire et pruneaux. Bouche de chocolat, cassis, fraise, noix, réglisse, caramel, crème, gingembre, cannelle et poivre. Le final est court avec du gingembre, du poivre et de la cannelle. Excellent.

Don Px 1959 Bodegas Toro AlbaDon Px 1959 Bodegas Toro Alba étiquette

 

 

 

 

 

 

 

 

Porto Real Vinicola Quinta de Gibio 1963. Nez de caramel, pruneaux, réglisse et crème. Bouche: menthe, réglisse et pruneaux. Final court, déséquilibré. Un porto qui ne laissera pas de souvenirs impérissables !

Porto Real Vinicola Quinta de Gibio 1963Porto Real Vinicola Quinta de Gibio 1963 étiquette

 

 

 

 

 

 

 

 

Porto Fonseca vintage port 1997 (bottled in 1999). Trop fatigué à mon avis… j’ai rien noté !

 Porto Fonseca vintage port 1997Porto Fonseca vintage port 1997 étiquette

 

 

 

 

 

 

 

 

Marc du Jura Bouveret 1966. Nez d’artichaut, réglisse, menthe, chou-fleur, morue salée, orange Cointreau. En bouche on a du Cointreau et de la réglisse. Le final est très long.

 Marc du Jura Bouveret 1966

Clos Goillotte 2002 du domaine Prieuré-Roch Nez de griotte, poivre, pruneau, violette, réglisse. Le tout est Baroque, nous envoie dans un voyage en Inde ! La bouche est longue, sur la griotte, pruneau, mûre sauvage, groseille et cranberry. En fin de bouche le vin est long, infini avec de la griotte et du poivre. Fantastique.

Clos Goillotte 2002 du domaine Prieuré-Roch

Durant le week-end on aura aussi profité de boire une bouteille d’Evian et quelques bouteilles de cidres et de bières (très utiles pour la digestion).

bouteilles de cidre pour la digestion

quelques bières pour la digestion

et pour finir deux photos des derniers irréductibles gaulois après ces 3 jours extraordinnaires:

Les irréductibles gaulois après 2 jours

Les irréductibles gaulois après 2 jours bis

écrit par | Publié dans: Soirées "les Tueries" | Mots clefs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!