Cet article a été écrit par

21 janvier 2010

Voyage en Belgique du 24-27.07.09 (1ère partie)

Voyage en Belgique du 24-27.07.09 (1ère partie)Voyage en Belgique du 24-27.07.09 (1ère partie)

Voyage de longue haleine  jusqu’au pays de la bière avec un détour en Champagne et à Paris…

JOURNEE DU 24 JUILLET 2009

Voici la mythique adresse à Epernay où nous avons fait une halte prolongée et remarquée. Patrick a bu six champagnes dans des verres de nain (7cl, évasé, bref des verres d’Ikea), le privilège du chauffeur. J’ai, moi par contre, dû me sacrifier et prendre des verres des 14 cl dont je vous donne pour information les références:

 Côte des Blancs : Bourmaults, Cuis, 100% chardonnay, Brut blanc de blancs (droit et équilibré, mais sans plus)

Vallée de la Marne : Daniel Moreau, Brut carte noire, 50% Pinot noir, 50% Chardonnay (nez faible (écurie) mais bouche intéressante)

Montagne de Reims, Gaidoz-Forget, 80% pinot meunier, 10% Pinot Noir, 10% Chardonnay (monumental, complexe au niveau palette aromatique)

Côte de blanc: Bonnaire, Cramant, 33% PM, 33% PN, 33% C (un peu déséquilibré)

Vallée de la marne, rosé, Hanisson Baradon 45% PN, 45% C, 10% coteau champenois (très expressif et précis sur la fraise, la tourbe et belle minéralité)

Brunet (80% Pinot Noir), exceptionnel, c’était la surprise du chef sommelier (qui tirait la tronche parce qu’il a dû servir 2 « kir Royal » et donc, on s’est bien foutu de sa gueule….

Finalement, last but not least, un jeune vigneron, présent au bar et voyant que nous n’aimions pas le kir royal est venu discuter avec nous. Nous avons donc été obligés (ce ne fut pas dur) d’accepter son invitation à tester son vin produit à Oger-Marne. C’est de la bombe; ce brut est un mélange de 2002-2003-2004; il est en grand cru et je vous le recommande. Son nom (car c’est ce que vous attendez…) s’appelle DEMIERE-ANSIOT Blanc de blancs, grand cru

Ensuite, nous sommes arrivés en Belgique (nous vous envoyons nos cordiales salutations) où le climat, bien qu’humide, ne nous a pas empêché de fêter somptueusement notre arrivée dans le pays des Bières

Un montrachet de Jadot 1989  (Jadot…et oui, je sais!) a ouvert les hostilités en guise d’apéro, suivi par la bouteille de la soirée (100/100 au guide BP; Benoît/Patrick) : Clos de Bèze 1988 d’Armand Rousseau (Fabrizio le connaît par coeur, c’est le vin de table belge).

Montrachet 1989 Louis jadotChambertin Clos de Bèze 1988 Armand Rousseau

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, un Gevrey-Chambertin Les Cazetiers 1976 de Faiveley,  (année de sécheresse) est venu en guise de trou normand, juste pour rincer le palais (intéressant, mais sans plus).

Une fois le palais rééquilibré au niveau PH, un Château Latour 1986 (encore extrêmement jeune, va-t-il s’ouvrir un jour?) est venu dans nos verres. Grand, expressif, très jeune, il s’est entre-ouvert et est devenu exceptionnel (proche des 1982…). Après on a ouvert un Château l’Evangile  1955 (notre côté mystique). Ce 1955 était lui aussi d’une grande jeunesse. A l’aveugle peut-être un 1990…Sur cette émotion, nous sommes partis rejoindre nos pénates

Château Latour 1986Château L'Evangile 1955

 

 

 

 

 

 

 

 

Ice wine canadien konzelmann estate winery 2000 (Niagara Peninsula)  (75-) Nez violent voir agressif sur le fenouil, la confiture d’abricots et de pêche. Bouche avec des notes de confiture de mûres  et d’abricots qui persistent longtemps en bouche ; assez écœurant…

  

JOURNEE DU 25 JUILLET 2009

 
Chablis 1er cru Les Vaillons 2002 de Raveneau (89/100) Belle minéralité (citron, silex, craie). Bouche ample, droite et pure. Dégustation 24h après l’ouverture: Belle minéralité. Des notes citronnées au nez et une belle longueur. La bouche est fortement crémeuse (arômes salins, oursins). Moins intéressant (dérive fortement oxydative)

Ramonet  Chassagne Montrachet 1988 PC Clos de la Boudriotte (87/100) Encore hyper jeune, limite fermé. Notes sur les pruneaux au nez. Bouche peu expressive, tannins durs et encore expressifs

chablis 1er cru Vaillons 2002 RaveneauChassagne-Montrachet 1er cru Clos de la Boudriotte 1988

 

 

 

 

 

 

 

 

Burmester 1977 vintage (embouteillé en février 1980) : 93/100 Nez fortement noyaux de cerises avec des pointes légères d’alcool, tapenade d’olives. Bouche ample, longue et équilibrée. Finale superbe 

Restaurant Les Gourmands à Blaregnies, Menu Plaisirs de Table

Mise en bouche : Champagne maison Lancelot Pienne + Apéricubes de foie gras, gelée de fruits  + Liquoreux italien

Tronçon de King crabe salé au caviar, riso vénéré + Chablis PC 2005 Droin

Turbotin à la méditerranéenne + Sicile  (un peu too much)

Volaille du Gers, mimosa de homard, jus de homard au yuzu + Pinot Noir Bott-Geyl 2004

Assiette de fromages frais & affinés + Ananas samba & son sorbet

Forey 1996 Vosne-Romanée PC Les Gaudichots (96-97/100) Nez extrêmement pur sur des notes de griottes, fruits rouges. Bouche équilibrée et ample avec une grande PAI

 Whisky Bowmore 25 ans (1969 ; 45.8° ; 70 cl) Net légèrement éventé. Fabuleuse minéralité, notes sur les litchis et pétales de rose, notes tourbées (91/100)

 Soirée chez un ami à Benoît – Yves Joly

Leccia Petra Bianca 2001 (fin de course)

Pommard Clos Blanc Mg 1999 Grivault (sympa sans plus)

Guffens Heynen Pouilly Fuissé La Roche  1990 Exceptionnel. Nez légèrement oxydatif mais complexe avec des notes d’abricots confits. Belle longueur en bouche. De la grande bouteille (93-/100)

 Egon Muller 2007 Scharzhofberger Kabinett (94/100) Nez explosif sur le fruit (citron, agrumes). Longueur interminable

Schoffit 1999 Rangen de Than (VT ?) superbe (93/100)

 

JOURNEE DU 26 JUILLET 2009

 

Champagne Roger Brun rosé de saigné non dosé Aÿ (100% pinot noir) Très précis. Belle longueur. Nez de framboises, frais. (90/100)

Château de Beaucastel 1998 (95/100) Bouchon non attaqué (moins d’un mn). Vin encore jeune, un nourrisson. Nez terreux, humus, champignon. Bouche longue. Beau potentiel au niveau des tannins.

Petite pause monacale avec une tarte al d’jote accompagné de :

 Jean de Nivelle blonde / Orval / Westmael Triple /Rochefort 8°

 Tokaji Anno 1963 Muskotályos Aszu- 5 puttonyos  (91-92/100) (Tokajhegyaljai etllami Gazdasagi Borkombinát – Sótoraljarijhely 0.5l (n°1613)) 1er nez effacé, 2ème nez : miel d’acacias. Bouche extrêmement longue avec une déclinaison d’orange amer (confiture, orange confite et crème brûlée)

Muskotalyos Aszu 5 Puttonyos 1963

 Deiss 1985 SGN Quintessence Gewürtztraminer (94-95/100) Nez sur la confiture d’orange amer, chocolat amer, thé amer. Bouche sur le miel d’acacias avec une finale longue et persistance sur l’orange amer.

 Tokaji Anno 1963 Muskotályos Aszu- 5 puttonyosDeiss 1985 SGN Quintessence Gewürtztraminer

 

 

 

 

 

 

 

 

JOURNEE DU 27 JUILLET 2009

 Restaurant ‘t Spinnekopke

Restaurant ‘t Spinnekopke (Brussels)

Benoît : Croquettes de crevettes, soles

Patrick : Coquilles saint-Jacques, Rognons

Bières : rochefort 10, orval, achel blonde, westmalle triple

brasserie Cantillon

Visite de la mythique brasserie Cantillon dont dégustations de :

–          Faro

–          Lambic (chaud venant directement du fût)

–          Kriek

–          Geuze

–          Et de l’exceptionnel IRIS

 

 Soirée chez Benoit

Laurent Perrier Cuvée Grand siècle. Techniquement parfait, mais manque de complexité

Corton Charlemagne Bonneau du Martray 1985. Nez pâtisserie avec des notes de champignons secs, pain brioché pointes d’hydrocarbure. Belle longueur, bien équilibré, mais pourrait avoir plus de minéralité (en fin de course)

Clos de la Barre 1999. Nez très citronné. Bouche équilibrée, complexe avec une grande longueur

Corton-charlemagne Bonneau du Martray 1985Meursault Clos de la Barre 1990

 

 

 

 

 

 

 

 

Pommard Les Croix Noires De Courcel 1999. Nez Griottes, pommes. Grande longueur avec des tanins soyeux (encore un peu jeune)

Raphet Gevrey PC Lavaux St Jacques 1986. Nez terreux et arômes d’écuries. Bouche lactée

Gevrey-Chambertin Lavaux St Jacques 1986 RaphetPommard Les Croix Noires 1999 De Courcelles

 

 

 

 

 

 

 

 

Vintage Port Sandeman 1975 (Bottled in 1977). Nez de rose, massepain, menthol. Bouche sur le massepain

Sandeman vintage port 1975

 Dégustation de Whisky

  • Rosebank 20 ans embouteillé mi-90 (distillé mi-70) : floral et citron vert
  •  Lowland 5 ans, 43° : chocolat
  • Talisker (Talimburg) 43.8° 86/06 : lie, feuille et de viandé
  • Teaninich (Speyside), 46° : poire, pomme, eaux de vie : long et pure
  • Tambowie, 40° (A servir à ses ennemis !)
  • Inverleven, 27 ans, Signatory vintage, 51°, CSC Cask Straight Serie

 

(suite….)

écrit par | Publié dans: Voyages Dyonisiaques | Mots clefs: , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!