Cet article a été écrit par

22 janvier 2010

week-end sur la Côte

week-end sur la Côteweek-end sur la Côte

Présents pour ce repas du 04.09.09 accompagné de quelques bouteilles: Patrick, Benoit, Laurent et Carmen

Champagne A. de Bourbon Parme brut 1966 Bulles fines encore présentes, nez beurré, grillé. Une bouche beurrée et toastée. Une très belle pureté malgré son âge.

Champagne A de Bourbon Parme brut 1966Champagne A de Bourbon Parme brut 1966 bis

Graves Supérieures demi-sec blanc 1949 et Graves Supérieures blanc 1955. Deux bouteilles hors-normes alors qu’on pensait sérieusement que les bouteilles n’avaient pas tenu les années. Il est surprenant de constater que des blancs dit « supérieures » puissent être d’une telle qualité. On peut se poser beaucoup de questions, mais ce qui est sûr c’est qu’à l’époque on savait faire de grands vins… Les deux sont relativement similaires, nez d’abricot, coing, noix, sous-bois et champignon. En bouche bel équilibre, jeune, coing, tarte de pruneau, lait, abricot, violette, tilleul. Le final est long et sur le coing.

Graves Supérieures 1949 et 1955

Beaujolais 1959  de la maison Doudet-Naudin. Un très grand millésime qui montre toute sa beauté dans ce vin. Un gamay tout en finesse, un vin frais, en bouche on a des fruits rouges, du grillé  et du moka. On adore ce genre de beaujolais ! 

Château Figeac 1985 Un nez de fraise, de caramel et d’épices. En bouche on a une belle acidité avec des tannins souples, le vin est élégant, il se boit facilement. Les arômes vont de la fraise écrasée, aux épices avec des pointes de caramel en fin de bouche. Un vin très aristocratique ! 

 Beaujolais 1959  de la maison Doudet-NaudinChâteau Figeac 1985

Baron de L 2002 Une fois encore ce sauvignon ne nous a pas emballé. Manque de tension, top lourd et trop crémeux.

Calamin vin de paille demi-fétri sec 1967. Bouteille dans un grand déclin., mais bouteille pédagogique quand même.

Baron de L 2002Calamin vin de paille demi-fétri sec 1967

Pineau Charentes vieille réserve des années 50-60 Une étiquette mythique et  rigolote. Une baffe, car ce pineau est de toute beauté. Arômes de pruneaux, de lie de vin, de cacao et de En bouche on s’émerveille sur le pruneaux, la fraise, la vanille et le pain d’épices.

 Pineau Charentes vieille réserve des années 50-60

Cognac Fine champagne Bonaparte de Croizet 40 ans d’âge (mis en bouteille autour de 1920) moins équilibré que les Cognacs ou armagnacs de 1893, il est aussi plus alcooleux. Arômes de noix, griotte, café, cacao et moka. En bouche on a les mêmes arômes avec une puissance alcoolique dérangeante.

 Cognac Fine champagne Bonaparte de Croizet 40 ans d'âge

Le lendemain on décide d’aller manger une fondue moitié-moitié et en fouillant sur la carte on trouve un Clos Vougeot 1978 du domaine Gros Frère et Soeur. Un vin léger, aérien, très délicat qui passe très bien avec la fondue… même si les gens autour de nous ne comprenait pas ce que cette bouteille faisait ici. Pour la digestion on attaquera un Sydre brut tendre d’Eric Bordelet. Magistral !

Fondue et Clos VougeotClos Vougeot 1978 du domaine Gros Frère et Soeur

Comme l’après-midi ne faisait que commencer, on décide de passer voir mon ami Patrick M. pour une petite dégustation impromptue:

On commence avec un Taylor’s Quinta de Vargellas 1995 (bottled in 1997) qui se révélera puissant, dense et ceci en plein soleil, mortel !

vient ensuite un joli vin, le Château Soutard Grand Cru classé 1985. Il nous offre un côté plus boisé, élégant que fruité. Nous avons des arômes de tabac et de fruits rouges. A boire

Taylor's Quinta de Vargellas 1995

Château Soutard Grand Cru classé 1985

  

  

Richebourg Grand Cru 1994 de Ligier-Belair. Bouteille plate, défaut du bouchon

Château Haut-Brion 1998. Un vin encore fermé, nez de cuir, de fruits rouges avec des tannins resserrés et précis. 

Richebourg Grand Cru 1994 de Ligier-BelairChâteau Haut-Brion 1998

Château Pavie 1988 étiquette

Château Pavie 1988 Nez  de fruits rouges, d’épices et d’anis. En bouche le vin est soyeux, élégant, avec un beau fruité, du tabac et de la cerise. Un vin tannique  accompagné par une belle acidité.

 Château Pavie 1988le bouchon de Pavie 1988

 

Dominus Napa Valley 1998 Un vin qui est censé concurrencé les bordeaux, mais il n’est de loin pas au niveau des bouteilles ci-dessus. Nez de cerise noire, café, réglisse et cendre. On a en bouche un côté gras, too much, avec des fruits noirs et de la réglisse. Bof !

Es’poire 2003 des pères Fruit arts (37.5cl) une spécialité de la région très étonnante. Ce cidre liquoreux de poire provient de plusieurs poires concentrées par cryogénisation pour amener ce mélange à 120 Oe. Ce nectar doit être vieilli quelques années en cave avant de trouver son amplitude et sa richesse.

 Dominus Napa Valley 1998Es'poire 2003 des pères Fruit arts

La journée va continuer avec des cigares et de la bonne humeur. Patrick va nous chanter quelques chansons écossaises 🙂 et benoît quelques chansons belges 🙂

Patrick montre qu'il est content en s'adressant au lacBenoît avec un verre d'es'poire et un cigare

Magnifique week-end avec de belles bouteilles.

écrit par | Publié dans: Petits plaisirs entre amis | Mots clefs: , , , , , , , , , , , ,

2 Comments

  • overlay5

    Laurent - 17 octobre 2011

    Je ne crois pas que ce vin est distribué en France, mais vous pouvez les contacter probablement en allant sous leur site: http://www.fruitart.ch

  • overlay5

    Go6s - 7 octobre 2011

    Bonjour,
    Passionné de cidres de glace et liquoreux toutes régions, je découvre cet « es’poire » et je suis extrêmement tenté !
    Une idée de l’endroit où je pourrais m’en procurer en france ?
    Malheureusement les frais de port depuis la suisse sont exorbitants !
    Par avance, merci…et bonne continuation !
    Je suis fan absolu de vos CR’s

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!