Cet article a été écrit par

27 juin 2010

voyage à Porto (27-29.05.10)

voyage à Porto (27-29.05.10)voyage à Porto (27-29.05.10)

Après un voyage dans le nord-est du Portugal, nous voici à Porto. J’adore cette ville qui vit paisiblement au bord du Douro. La vie tourne autour du tourisme et de ses vins.  Une ville de plus en plus désertée au centre-ville, mais qui garde justement un charme certain. Comme à chaque halte dans cette ville, je m’arrête chez Jean-Philippe de Vinologia, la maison des portos. Un endroit où il fait bon de se perdre et de goûter un des 300 portos à disposition ! Probablement le choix le plus grand et le plus éclectique.

On commence la dégustation avec un Quinta santa Eufêmia 10 years old white. Couleur jaune doré. Nez de miel avec une certaine agressivité alcooleuse qui me dérange un petit peu. La bouche est très fraîche et plaisante malgré un manque évident de longueur et de complexité dû à son jeune âge. C’est quand même une bouteille de belle qualité

Quinta santa Eufêmia 10 years old white

Quinta santa Eufêmia 20 years old white. Couleur dorée. Nez relativement discret au début avec après quelques minutes une explosion de fruits exotiques, dont l’ananas qui ressort avec une certaine maestria ! La bouche est beaucoup plus longue et plus explosive que le 10 ans. On retrouve ce côté alcooleux mais beaucoup mieux maitrisé et fondu. Bien évidemment, les fruits exotiques et l’ananas font aussi leur apparition au palais.

Quinta santa Eufêmia 20 years old white

Quinta santa Eufêmia 30 years old white. Couleur ambrée. Au nez on quitte les fruits tropicaux pour se retrouver sur de l’amande et de la torréfaction. Très plaisant dans un tout autre registre. La bouche est grasse et ample. La longueur est magnifique avec un équilibre alcool/acidité très bien maitrisé. On repart sur les notes de torréfaction et d’amande avec en plus du pruneau ! Très bon

Quinta santa Eufêmia 30 years old white

Dalva Golden White Colheita 1952 (mise en bouteille 2009). Couleur ambre. Nez dense d’amande douce, de café de Jamaïque, de tabac, d’encens et de foin. La bouche est exceptionnelle avec une longueur époustouflante et une complexité hors-norme. Un petit bijou qui part sur l’amande, les fruits confits et la torréfaction. Excellent

Dalva Golden White Colheita 1952

Quinta do Retiro Novo vintage 2007. Nez de framboise et de cassis. Bouche très fruitée avec une certaine astringence. Il est assez court, mais il compense avec une superbe matière. Bon

Quinta do Retiro Novo vintage 2007

Torga reserva 2004. Nez un peu moins sur le fruit, plus sur le bois. La bouche est dense avec une élégance appréciable. Une fois de plus nous avons une sacrée matière. Il est aussi astringent, mais c’est moins dérangeant que le précédent. Très Bon. Cette bouteille est en fait un vintage déclassé. En effet la maison a présenté son porto avec 19,5% d’alcool et une fois la mise en bouteille faite, il n’y avait plus que 19%. Comme il ne doit pas y avoir une différence entre l’échantillon et la bouteille, celui-ci a été déclassé pour le grand plaisir des amateurs qui paieront cette bouteille deux à trois fois moins cher !

Torga reserva 2004

São Pedro vintage Das Aguias 2000. Nez fruité et de pousse de navet. La bouche est bien équilibrée, précise avec des fruits rouges gorgés de soleil. Plaisant

São Pedro vintage Das Aguias 2000

Quinta Da Revolta Tawny + 40 years (mise en bouteille 2009) Dans ce flacon, il y a environ 20% de mise qui a cent ans et plus ! Nez magnifique de mirabelle, de café, de tabac, de boîte à cigare bien humidifiée et de miel. La bouche est caramélisée avec une trame serrée, longue et précise. Excellent. Une bouteille exceptionnelle et qui est probablement un des meilleurs tawny (si ce n’est le plus grand…) sur le marché.

Quinta Da Revolta Tawny + 40 years

Quinta do Vallado Tawny 20 years. Nez alcooleux partant sur la prune. La bouche est déséquilibrée, alcooleuse et trop chaleureuse. Je n’accroche pas sur ce flacon qui est considéré comme un des plus grands Tawny 20 ans. Il faut dire qu’après le Revolta…

Quinta do Vallado Tawny 20 years

Moscatel Soares Franco 2003. Nez de pêche de vigne, d’abricot, voire même de confiture d’abricot. La bouche est très longue, tendue avec une trame serrée. On retrouve la confiture d’abricot et la pêche de vigne. Je suis scié tellement c’est bon et bien fait!  En fait, cette bouteille contient du moscatel coupé avec de l’armagnac. Excellent

Moscatel Soares Franco 2003

Le lendemain je profite de me poser au bord du Douro avec un Hoyo de Monterrey Lusitania plus connu sous le pseudonyme « lulu » et un Tawny 30 years de chez Graham’s. Couleur ambre foncé. Nez de café, de caramel et de miel. La bouche est élégante avec une belle longueur. L’alcool est très bien maitrisé et je trouve cette bouteille très bien. J’adore ces arômes de café et de miel réunis.

Je retourne chez Jean-Philippe pour autre petite dégustation. Casal dos Jordões Tawny 10 years. travail en biodynamie avec la certification Bio Ecocert ce qui est quand même assez rare au Portugal. C’est le seul tawny qu’il produit et j’ai la chance de finir la fin de la dernière bouteille de Jean-Philippe. Nez de pruneau et de griotte avec quand même un nez assez effacé. La bouche est ronde avec une belle tension. La longueur est très intéressante et une très belle acidité. Très bon !

Casal dos Jordões Tawny 10 years

Quinta santa Eufêmia Tawny 30 years (en rouge !). Nez de griotte et de café. La bouche est longue, tendue et ronde avec une certaine classe. Un très beau Tawny qui déjà à l’époque m’avait marqué.

Quinta santa Eufêmia Tawny 30 years

Dalva Golden White Colheita 1963.Couleur ambrée. Nez frais et de feuilles de tabac. La bouche est assez serrée et ne montre rien d’extravagant. Il y a une belle longueur, mais c’est quand même moins complexe que le 1952.

Dalva Golden White Colheita 1963

Visite au Solar de Porto. Un endroit très charmant pour goûter les différents portos. Le choix est relativement limité et surtout les grandes marques sont présentes. On profite de la magnifique vue et du beau temps. Je m’évertue à vouloir fumer un cigare alors que le vent est trop présent… Le service est impeccable et sympathique.

Solar de Porto

Barros Colheita 1983. Couleur rouge orangé, encore assez claire. Le nez est discret, mais quand même un peu de griotte. La bouche est alcooleuse et courte. Légèrement sirupeuse. On a de la prune en fin de bouche.

Barros Colheita 1983

Burmester Colheita Reserva 1985. Couleur rouge orangé assez clair. Nez aussi discret que le précédent. Bouche moins alcooleuse, mais plus vive et plus fine. Il manque néanmoins de complexité.

Burmester Colheita Reserva 1985

Casa Santa Eufemia Tawny 30 years. Couleur ambre claire/dorée. Nez de griotte. La bouche est (trop) alcooleuse, très courte et agressive. Je le trouve plus dilué que le Quinta…

Casa Santa Eufemia Tawny 30 years

Quinta santa Eufêmia Tawny 30 years. Couleur ambre. Nez sur le chocolat et le café. Bouche de pruneau, de griotte, de chocolat et de café. Il est complexe, rond et dense. Largement meilleur que son frère de la Casa…

Quinta santa Eufêmia Tawny 30 years bis

On quitte le Solar pour aller se reposer sur les berges du Douro. J’en profite pour allumer un autre cigare et prendre un petit verre de porto. Après ce verre on retournera chez Jean-Philippe pour regoûter quelques portos déjà bus ainsi qu’un vintage 1994.

Burmester Tawny 20 years. Couleur chocolat noir. Nez de cerise noire. En bouche c’est dense avec des arômes de cacao, de café et de tabac. Il est juste un peu court. Bon

Burmester Tawny 20 years

Quinta de Val da Figueira Vintage 1994. Couleur noire, foncée. Nez de cerise et de foin.  Bouche dense et riche. C’est fruité avec une dominance de cerise. Il y a un bel équilibre avec malheureusement une bouche pas suffisamment longue.

Quinta de Val da Figueira Vintage 1994

Durant notre séjour, on aura essayé de visiter un ou deux producteurs de portos et de faire des dégustations. Le problème est que c’est un marché très touristique et c’est juste de la folie. Les deux seules fois que nous avons trouvé un endroit vide de touristes, les vins a dégusté étaient soient beaucoup trop jeunes ou à des prix complètement fous ! Euro 95 pour goûter un verre de Colheita 1937….faut pas exagérer !

Fin de notre visite portugaise.

écrit par | Publié dans: Voyages Dyonisiaques | Mots clefs: ,

1 Comment

  • overlay5

    Go6s - 7 octobre 2011

    Bonsoir,
    Il y a visiblement des amateurs de portos parmi vous !
    Je suis sur un nuage en lisant vos Cr’s de ces vieux millésimes, et grâce à vous, j’ai quelques pistes pour mes futurs achats, ainsi que de vraies découvertes comme les portos blancs millésimés ou encore les vins mutés de « Chypre » ou « Palerme » !
    Bravo…et merci !

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!