Cet article a été écrit par

11 juin 2010

le monde idillyque du vin

le monde idillyque du vinle monde idillyque du vin

Dans mon parcours bachique, j’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de personnes, du vigneron au négociant, du revendeur à l amateur de vin ! Ce petit monde ressemble à un magasin de jouet géant pour enfant que je suis. En clair, un rêve. Je suis bercé d’illusions et entouré de Pères Noël par milliers.

On s’enflamme, on partage, on boit, on boit encore et parfois plus que de raison, mais le plaisir est toujours là ! On échange ses impressions et on se régale de ses vins immaculés de toutes ondes négatives.

J’avais déjà dans mes premières années de vin participé à des dégustations où l’échange d’impressions n’avait pas lieu d’être, où la technicité remplaçait le partage et la passion du vin. Nous avions l’impression de participer à un concours où notre vie était en jeu en cas de défaite ou d’erreur. Une mauvaise bouteille ou un flacon pas digne du niveau présenté était automatiquement discuté et critiqué… Toute la gloire allant bien évidemment au vainqueur dont la bouteille bodybuildée régalait l’assemblée qui aussitôt se jetait sur les notes Parkers et les commentaires de ce dernier.

Dans ce parcours rapide et idyllique, j’avais bien remarqué que les professionnels du vin avaient beaucoup de difficultés et que les primeurs mettaient la plupart en état névrotique… Les vignerons proches de la terre et de leurs vignes se battaient pour vivre et ne roulaient pas sur l’or. Evidemment les grands groupes de luxe, les assurances, les banques et les fonds de pension américains n’avaient pas ce genre de problème. Le but étant de rentabiliser au maximum ce liquide si précieux et si noble en minimisant les risques dans le vignoble, en raccourcissant le temps de mise en bouteille et enfin en limitant le risque au maximum en vinification. Je me souviens toujours de ces jeux permettant de jouer au petit chimiste, le principe est le même, mais à une échelle supérieure.

Mais comme dans toutes les histoires, le rêve doit s’arrêter un jour et celui-ci arriva un jeudi matin. Un appel d’un de ces revendeurs de plaisir qui m’annonce qu’il ne veut plus me recevoir dans son magasin ! Coup de tonnerre ! Pour quelle raison ? Une sombre histoire rocambolesque et à la fois dérisoire. Le crime était si terrible qu’encore aujourd’hui je m’en veux 🙂 d’avoir osé défier la toute puissance de cette personne…

En effet comment ai-je pu acheter un vin directement au domaine quelques années avant de le connaître, puis d’avoir osé participer à une de ses sacro-saintes soirées de dégustations dédiées à ce vigneron avant de recommander au domaine des bouteilles ! Je me demande quelle peine serait assez lourde pour un crime aussi odieux.

Bien évidemment, ce revendeur tout puissant me fermera les portes de ce vigneron comme pour montrer sa magnificence ou sa petitesse, c’est selon ! Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse disait ce cher Alfred… Je vivrais donc ma passion en me passant de ce producteur et de ce revendeur aigri par ces années de galères et de désillusions !

Heureusement, je me suis retrouvé avec mes deux acolytes Patrick chez un ami vigneron jurassien. Au menu, un moment de détente et d’amitié avec en point d’orgue le vin ! Nous voici donc dans les chais pour une dégustation à la source, on virevolte d’une cave sombre et humide à une autre, on passe du blanc au rouge, puis au vin de paille. Ensuite un petit barbecue sur la terrasse accompagné de vieux vins de son grand-père et de lui-même. Chardonnay 1977 puis des rouges plus récents. Entre-deux on se délecte de vins pétillants et on finit avec un vieux vin jaune. On profite de s’allumer des cigares et nous voilà partis pour une balade avec Philippe et Patrick à la guitare… Un grand moment de partage. Un grand moment de modestie.

En fin de compte, j’aime le vin et ses vignerons. J’aime l’amitié et le partage. J’aime la vie et ses aléas…

A bon entendeur

écrit par | Publié dans: Nouvelles de comptoir

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!