Cet article a été écrit par

7 juillet 2010

Menu des Epicuriens chez Benito

Menu des Epicuriens chez BenitoMenu des Epicuriens chez Benito

Soirée autour d’un repas gastronomique organisée par mon ami Benito et avec l’aide d’Alain et Didier. 10 personnes seront présentes ce samedi 19 juin 2010 (Benito, Alain, Didier, Graziella, Angélique, Isabelle, Carine, José, Carmen et moi-même) ainsi qu’une liste de 15 plats. La présentation ne sera pas aussi soignée que d’habitude au vu du nombre de plats et de convives… Les bouteilles ont été apportées par moi-même ainsi qu’Emilio (absent de dernière minute) et Benito.

1) Bubulle 2008 de Jousset (Montlouis sur Loire)

On se retrouve devant une bouteille composée de 100% de chenin blanc. Nez très frais, floral et de pomme verte. La bouche est vineuse, dominée par la pomme verte et les fleurs blanches. Très bon

Bubulle 2008 de Jousset (Montlouis sur Loire)

Accueil des personnes autour de la table….

la table

2) Champagne Jacquesson cuvée 731 (récolte 2003)

Nez vineux, frais et dominé par la pomme. La bouche est courte, crémeuse avec un manque de tension, une sorte de relâchement en milieu de bouche que je n’avais pas encore remarqué sur cette cuvée.

Champagne Jacquesson cuvée 731

Crème de tomate aux senteurs de basilic

Carpaccio de coquilles St-Jacques

Carpaccio de coquilles St-Jacques

3) Chablis 1er cru La Forest 2003 de Dauvissat

Nez de pierre à fusil, minéral, boisé et beurré. La bouche est grasse, beurrée et courte. Une fois encore on manque de nervosité et de tension. Probablement dû au millésime.

Chablis 1er cru La Forest 2003 de Dauvissat

Brochette « arc-en-ciel » de l’océan

Brochette arc-en-ciel de l'océan

Sorbet maison au champagne

4) Meursault Genevrières 1er cru 2005 de Michelot

Nez propre, pur et minéral. Un joli beurré accompagné de fleur d’oranger titille nos sens. La bouche est beurrée avec de la tension. C’est excellent et très plaisant.

Meursault Genevrières 1er cru 2005 de Michelot

Tartare de féra du lac aux senteurs de citronnelle

Tartare de féra du lac aux senteurs de citronelle

Terrine de soles aux pistaches

5) The Picrate Paradis 1998 d’Eric Calcutt.

Nez déviant dominé par l’hydromel, la paille et quelques effluves de moût de pomme/poire. Très beau nez au passage. La bouche est courte, déviante avec toujours ce miel bien présent et un joli floral. C’est une excellente bouteille et un vin étonnant. Un régal dans un style » Angéli..en » . Etonnamment la deuxième bouteille sera bouchonnée (la première sur une vingtaine de bouteilles bues). Après réflexion,  je ne pense pas que l’accord avec le plat était aussi réussi.

The Picrate Paradis 1998 d'Eric Calcutt

Crevettes géantes façon Teriyaki parfumée au gingembre

préparation des Crevettes géantes

Crevettes géantes façon Teriyaki parfumée au gingembre

Sorbet maison à la pomme verte

6) Les Noëls de Montbenault 2005 de Richard Leroy

 Nez ciselé, beurré et gras. La bouche est minérale et montre une belle tension. Je trouve dans cette bouteille aussi un peu de gras et une dominance d’agrumes. Très belle longueur.

Les Noëls de Montbenault 2005 de Richard Leroy

Roulade de Sole et sa dariole de poivron

Roulade de Sole et sa dariole de poivron

7) Poiré Granit de Bordelet

Énorme comme d’habitude. Une superbe minéralité qui rafraîchit les papilles et aide la digestion avant de finir les derniers plats de la soirée.

Cidre Poiré Granit de Bordelet

Carpaccio de poulpe

8) Château Montrose 1982

Nez de sous-bois, de champignons, de cuir et de cheval. Bouche soyeuse, fatiguée et qui retombe rapidement. Néanmoins, le vin s’améliore avec le temps et on constate une superbe matière. Il devait être très intéressant il y a quelques années.

Château Montrose 1982

Loup de mer en croûte de sel, sauce printanière et son risotto au safran

9) Echézeaux Grand Cru 2006 de Gérard Mugneret

Nez fruité, de framboise et de fruits rouges. La bouche est sur les fruits rouges avec une belle acidité et donne un vin gouleyant. Je ne connaissais pas ce vigneron et il faut bien dire que les deux bouteilles seront très bonnes et vite descendues ce qui est un signe en règle générale…

10) Nuits St Georges Les Boudots 1er cru 2006 de Gérard Mugneret

Nez très fruité, fruits rouges, framboise, cassis et sureau. La bouche est plus complexe, ronde et équilibrée. On se retrouve une fois encore sur un vin plaisant, porté sur des fruits rouges croquants. Très bon

Echézeaux Grand Cru 2006 &  Nuits St Georges Les Boudots 1er cru 2006 de Gérard Mugneret

Coeur de Simmental basse température accompagné de sa jardinière de légumes.

Coeur de Simmental basse température accompagné de sa jardinière de légumes

Assortiment de fromages

11) Sauternes Rousset-Peyraguey 2002.

Nez d’hydromel et d’abricots. La bouche est somptueuse avec toujours ce miel et les abricots. On peut aussi rajouter le coing. Un vin tendu qui régale les papilles.

Sauternes Domaine Rousset-Peyraguey 2002

Soufflé glacé aux fraises coulis rhubarbe et gingembre

Soufflé glacé aux fraises coulis rhubarbe et gingembre

Gâteau chocolat noir au sel de Guérande

Fin de la soirée

écrit par | Publié dans: Petits plaisirs entre amis | Mots clefs: , , , , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!