Cet article a été écrit par

12 décembre 2010

Visite de Barth et quelques vieux flacons

Visite de Barth et quelques vieux flaconsVisite de Barth et quelques vieux flacons

Soirée à la maison en ce jeudi 11 novembre 2010. Barth, Benoit, Patrick, Philippe, Carmen et moi-même sommes présents. On avait prévu cette petite soirée en l’honneur de Barth qui était de passage à Genève.

On en a profité pour ouvrir quelques bouteilles de l’achat d’une vieille cave du Jura. On ouvrira d’ailleurs principalement les bouteilles avec les niveaux les moins intéressants.

Vieille bouteille de Brut du Jura

Niveau vidange et mort !

Côtes du Jura rosé Courbet & Fils 1973

1er nez de champignon, de bolet et de sous-bois. Le deuxième est plus sur la fraicheur, le mentholé et la fraise. En bouche c’est oxydé avec une matière presque inexistante. Il y a beaucoup d’acidité, mais heureusement on trouve de la précision et de l’élégance. Intéressant

Château Chalon Le Puy Saint-Pierre 1947

Nez très frais avec du miel d’acacias. Avec le temps on a une dominance alcooleuse. En bouche c’est racé, pointu et très long. Nous sommes face à une très belle bouteille, bien équilibrée et qui éveillera nos papilles.

2 bouteilles de Château Chalon Vichot-Girod 1957

1ère: Nez potager, de céleri et de fenouil (du bon côté !). La bouche sera décevante, plate, inexistante et on peut le dire: morte 🙁

2ème: Nez plus discret et manquant d’intensité. La bouche est aussi décevante que la première, mais avec un léger mieux… ça manque de structure et surtout d’émotion. Trop d’acidité d’ailleurs.

Château Chalon Caves du Grand Hôtel Ripotot (année 40-60)

Niveau bas d’épaules. La couleur est café très foncé. Le nez est beurré, pâte brisée; nous sommes face à un croissant frais. Il y a une belle longueur, mais l’acidité est très dérangeante. Pas grand…

Arbois Pupillien rouge Courbet & Fils 1972

Nez de sirop de grenadine et de champignons ! C’est en tout cas très racé. On retrouve en bouche les champignons ainsi que la grenadine. Il y a ce côté sous-bois qui me plaît beaucoup, mais c’est surtout la griotte, la rondeur et le sucré qui me fait littéralement fondre. Beaucoup de finesse pour cette magnifique bouteille !

Comte Pirenne Selection 2000 de La Perla del Priorat

Une bouteille rarissime (il n’en reste plus qu’une quinzaine au Domaine) et qui a été vinifiée à l’époque par René Barbier du Clos Mogador. Nez dense et concentré. Confiture de mûre. En bouche c’est énorme ! Très dense  avec du fruit noir. Une très belle réussite. Un grand Priorat à coup sûr.

2 bouteilles de Côtes du Jura blanc Vichot-Girod 1964

1ère bouteille: Nez d’anis et de Gilardeau no 1 selon Patrick… La bouche part sur la coriandre et les épices. Nous sommes sur un magnifique flacon. C’est précis, élégant et long. 

La deuxième bouteille est encore plus vive et plus fraîche ! Superbe.

Vin Jaune La Fruitière Vinicole d’Arbois 1964

Nez herbacé et de miel de pin. La bouche est tendue, fraiche, équilibrée ainsi qu’une belle acidité. Superbe !

Petite pause de nos palais avec un champagne Pommery Brut 1955

Nez crémeux et lactique. On a l’impression d’avoir un de ses biscuits au beurre. On trouve aussi des notes de rhubarbe. En bouche il y a des petites bulles, fines et délicates. Au niveau des arômes, il y a une dominance de beurre fondu. Cette bouteille est magnifique, tout en finesse avec un superbe équilibre. Une très grande bouteille !

Château Portail Rouge 1953 (Loupiac)

Vin liquoreux, nez d’une belle fraicheur avec des arômes de mandarine. En bouche c’est mielleux avec de l’orange confite. Superbe

Vin de Paille 1959 (de Vichot-Girod ?)

Nez de coing, de miel et de confiture d’orange amère. Le nez est énorme. La bouche est magnifique, avec de la fraîcheur et beaucoup d’acidité, ce qui a permis d’ailleurs à cette bouteille de rester d’une belle jeunesse.

2 bouteilles de vin de paille 1971 de Vichot-Girod

la 1ère bouteille est sur la puissance et la longueur. C’est impressionnant pour une bouteille qui avait un niveau bas.

La deuxième bouteille est elle aussi énorme. Nous sommes sur la figue fraiche et le pruneau. très bon

Porto Barros Colheita 1937

Nez de réglisse, de torréfaction et de pruneau. En bouche c’est bon, mais pas exceptionnel non plus. Je suis un peu déçu, car je m’attendais à une bouteille d’un calibre supérieur ! En accompagnement nous avons pris un cigare Padron anniversary 1926 80 ans. Beaucoup de puissance et d’harmonie pour un magnifique cigare.

Grande soirée

écrit par | Publié dans: Petits plaisirs entre amis | Mots clefs: , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!