Cet article a été écrit par

25 avril 2011

Voyage en Loire (1ère partie)

Voyage en Loire (1ère partie)Voyage en Loire (1ère partie)

On se retrouve pour la troisième année consécutive à Sigalens pour honorer le Bœuf de Bazas. Comme d’habitude on se retrouve avec l’équipe habituelle (Ludovic, Andréa, Christiane, Daniel, Jacques, Maïté, Julien, Carmen et Laurent). De plus cette année on reçoit les deux petits nouveaux : Barth et Emilie… Le dimanche Valérie du Domaine Rousset-Peyraguey se joindra d’ailleurs à notre tablée. Deux jours sur la terrasse avec un soleil exceptionnel. Deux jours où les plats vont se succéder et nos estomacs se remplir comme les oies avant leur grand voyage. Côte de Bœuf de Bazas de 7 kilos, filets & araignées de Bazas, plateaux de cèpes à tête noire du pays, dégustation de jambon du Pays Basque et d’Espagne, Pâtisserie du coin, dont le fameux Paris-Brest toujours aussi énorme. Je ne parle pas du foie gras et autres amuses bouches qui vont nous accompagner durant ces deux jours.

D’ailleurs pour vous faire envie voici quelques photos des plats:

Cela me fait rappeler que le soir d’avant nous avons, Carmen et moi-même, mangé dans un restaurant près de Périgueux semblerait-il assez bien évalué par la critique. C’était une cuisine à l’ancienne avec une nourriture correcte, mais qui manquait de sel, d’épices et de poivres.  La carte des vins était une liste sans fin de tous les négociants des différentes régions… Disons quand même qu’un effort avait été fait avec une jolie sélection des vins de Bergerac. Malheureusement, aucun nom ne m’était connu… C’est pour ça qu’une demi-bouteille aura été largement suffisante pour mon palais et ma tête… Je me suis insurgé auprès des restaurateurs pour les  « faux »  couteaux Laguioles dont la provenance ne faisait aucun doute. Comment dans un pays de terroir (ou pas d’ailleurs) peut-on encore souscrire à un acte pour moi inacceptable. Ils seraient les premiers à défendre leurs truffes face à la concurrence étrangère… Evidemment nous étions les premiers à faire ce genre de réflexion…

Heureusement, nous sommes à Sigalens et Ludovic a apporté des munitions pour le week-end. La première bouteille de notre marathon (à l’aveugle pour une grande partie) sera une bouteille de Marc Angéli.

Méthode Ancestrale Brut non dosé 2005 Marc Angéli

Au nez ça ressemble à un Cavas avec de la pomme verte et des amandes. On retrouve les amandes en bouche, ainsi que des noisettes. On trouve aussi de la poire pas mûre, un peu d’amertume et de la minéralité (calcaire). Une bouteille tout en finesse qui lance la dégustation…

La Roue qui tourne 2010 Marie Thibault-Cabrit

Evidemment, Ludo a oublié de dégorger la bouteille = Couleur de jus d’ananas. Le nez montre une belle fraîcheur. Bouche sur l’ananas (dû à la couleur ?) avec du sucre résiduel. Difficile à juger.

Fleurie vieilles vignes 2009 Joubert

Nez de fruits rouges et surtout de framboises. La bouche reste sur les fruits rouges avec beaucoup d’acidité et de légèreté. Un vin malgré tout austère et qui mérite d’être attendu 🙁

Morgon MMIX de Marcel Lapierre

Nez de cassis avec beaucoup de densité. La bouche est longue, dense, précise, mais encore austère et fermée. Un flacon à attendre encore quelques années pour avoir sa pleine plénitude.

C’est pas la mer à boire 2008 Domaine du Possible

Nez de brett et d’animal. La bouche est courte, fruitée, rapeuse et peu sexy. Je vais quand même oser le mauvais jeu de mots: cette bouteille n’était en effet pas la mer à boire ce jour-là !

Mercurey vieilles vignes 2009 François Raquillet

Nez pâtissier. La bouche est tendue avec une acidité bien maitrisée. Un beau vin sur les fruits rouges croquants. Bon

Bourgogne rouge Les Champs de l’Abbaye 2009 Alain et Isabelle Hasard

Nez de fruits rouges et de cassis. La bouche est fruitée, plaisante et avec une belle acidité. Très bon

Santenay Le Temps des Cerises 2008 Domaine Olivier

Nez fumé et de fruits rouges, légère acidité. La bouche reste sur cette acidité sentie au nez. Beaucoup de tension, de longueur et de précision. Je trouve que ça ressemble au style des vins de Derain.

Santenay L’air de Rien 2008 Domaine Olivier

Nez floral, tendu et d’une belle pureté. Nous sommes sur une bouteille 100% chardonnay ! Bouche tendue, mais avec un peu trop d’acidité ce qui déséquilibre légèrement le vin. Bon

Sauternes Château de la Chartreuse 1989

Nez de litchi et d’ananas. Un classique dans le coin… La bouche est courte et manque de complexité. On passe…

On finira avec une bouteille de 2003 de chez Alain Déjean. Fin du lunch ! On part en balade et on en profite pour passer voir Valérie au Domaine Rousset-Peyraguey. Promenade dans les vignes et dégustation dans le chai.

Une fois de plus on ne peut qu’être admiratif de la vie dans les vignes d’Alain et Valérie… D’ailleurs sur la deuxième photo on remarque bien le côté lunaire du sol… Ah oui ! j’allais oublier, au fond c’est Château Yquem…

Le soir on continue avec de nouvelles bouteilles et quelques restes de l’après-midi.

Gewurztraminer Schlossreben 1993 René Klein

Nez minéral et floral. On sent d’ailleurs bien la fleur blanche. La bouche est un peu courte et manque singulièrement de structure et de complexité. Un peu décevant. Je dois avouer que je ne suis pas un grand amateur de ce cépage. Je préfère le riesling sur les secs bien entendu.

Baccabianca 2006 Tenuta Grillo

Nez de brett. En bouche c’est court et on a l’impression de boire du cidre. Pas de crêpes à l’horizon, on passe…

Clos des Vignes 2009 Domaine Gardiès

Nez de beurre fondu et on sent de la lourdeur. La bouche confirme les premières impressions olfactives… vin lourd et un élevage encore bien présent. Déçu

Les Sables 2009 de Stéphane Bernaudeau

Un vin blanc d’Anjou. Nez frais et droit. La bouche est courte avec une pointe d’amertume. Le lendemain, la tenue de ce vin sera plus appréciée et ses qualités bien supérieures. Un vin à attendre ou à mettre en carafe.

Les Vieilles Vignes des Blanderies 2009 Marc Angéli

Nez très frais et d’une belle pureté. En bouche il y a beaucoup de longueurs avec une acidité bien maitrisée. Il y aussi des touches d’agrumes. Un vin que je ne reconnais pas. Le style de Marc a changé (à voir les commentaires lors de notre visite chez Marc quelques jours après).

Crémant de Bourgogne de Manuel Olivier

Beaucoup de fraicheur au nez et à la bouche. Un crémant élégant et muni de très fines bulles. Intéressant même si cela manque un peu de complexité.

Domaine de Grandmaison 2003

Nez d’étable. La bouche est animale et proche des écuries d’Augias. Bof

Clos Puy Arnaud 2007

Nez dense de fruits noirs accompagné par un côté pâtissier bien agréable. La bouche est profonde et dense. De jolis fruits noirs en milieu de bouche et même si ce vin n’a pas une complexité extraordinaire, il démontre des qualités excellentes pour ce millésime. Très bon.

Givry 1er cru Clos de la Servoisine 2009 Domaine Joblot

Nez discret.  La bouche montre une belle acidité et beaucoup de fraîcheur. Des fruits rouges dominants ne font pas oublier que ce vin est bon, mais sans plus.

Occhipinti Il Frappato 2008 Sicilia

Nez de fruits rouges, d’eucalyptus et de menthol. La bouche est dense, profonde et on sent une acidité bien maitrisée. De jolis fruits rouges viennent finir ce très beau vin.

Occhipinti SP68 2009 Sicilia

Le nez est moins complexe que le premier. On a aussi de jolis fruits rouges au nez. La bouche est riche, ample et dense. En fait sur le moment j’ai préféré celui-ci. Le lendemain je dois avouer qu’il était alors plus difficile de donner ma préférence. Des vins à découvrir absolument pour les amoureux des vins italiens, car très bons et intéressants.

Le lendemain on prend les mêmes et on recommence…

Roussane de Madone 2008 Gilles Bonnefoy

Nez pur. Un vin qui se boit facilement et qui est intéressant. J’aime beaucoup

On ouvrira la deuxième bouteille de crémant de Bourgogne de Manuel Olivier puis on attaque une bouteille de mon ami Philippe

Savagnin Les Chassagnes ouillé 2006 Philippe Bornard

Nez piqué, un côté cidre… La bouche est plate, sans longueur et sans énergie. Problème de conservation ou simplement problème à la mise ?

Pinot Noir 2009 Binner

Joli nez fruité. La bouche est droite, tendue avec un peu trop d’acidité pour moi. Il est végétal et je le trouve peu fruité contrairement au nez.

Bourgogne Clos des Vignes du Maynes 2008 Alain & Julien Guillot (non-filtré)

Couleur évoluée, tirant sur l’orange sanguine. La bouche est safranée et mentholée avec de la chanterelle fraîche. La bouche est longue, mentholée avec une belle acidité. Ce vin a une bonne énergie. Superbe et probablement la bouteille du week-end…

Bourgogne Sous le mont 2009 Emmanuel Giboulot

Nez pâtissier et peu expressif. La bouche est plaisante avec de jolis fruits noirs. Un beau pinot de plaisir.

Côtes-du-Rhône La Mémé 2004 Domaine Gramenon

Nez de fruits rouges et étonnement soufré ! La bouche est étonnante est trop sucrée. Est-ce qu’il y a eu de la chaptélisation ? Il faut que je me renseigne, car c’est très étonnant. Peut-être un problème sur ce millésime.

Chignin Mondeuse vieilles vignes 2009 Guerard

Nez dense, profond, fumé et cendré. La bouche est soyeuse mais manque cruellement de longueur. Un peu simple

Clos Les Fites 2004 La Perla del Priorat

Nez alcooleux, confituré et profond. La bouche reste sur les notes du nez mais montre une certaine lourdeur.

Vin de Table La Griotte

Nez poivré et épicé. Bouche avec une grosse acidité et une belle féminité. Bon.

Fin de notre visite dans le Sauternais. Demain on part sur la Loire…

écrit par | Publié dans: Voyages Dyonisiaques | Mots clefs: , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!