Cet article a été écrit par

20 juin 2011

Soirée Chenin

Soirée CheninSoirée Chenin

Soirée autour du chenin. Nous sommes le 3 mai 2011 et je suis avec mon ami Patrick à cette dégustation fort attendue. Ce cépage polymorphe est souvent sous-estimé et je dois avouer que nous avons déjà eu souvent de belles sensations en Loire avec ce cépage. De plus, les liquoreux; un peu boudés ces dernières années par les amateurs de vins; sont souvent d’un niveau remarquable. Les vins seront servis deux par deux.

Série A:

Vouvray brut Le Naturel 2008 Sébastien Brunet

Nez d’amande et de crème. La bouche est composée de bulles bien structurées avec une acidité et une fraicheur plus soutenues que la deuxième bouteille. Des notes de pomme et de poire finissent ce vin tendu et correct.

 

Vouvray demi-sec Ancestrale 2008 Vincent Carême

Nez pâtissier et lactique. La bouche est riche avec plus d’amplitude et de gras. Les bulles s’effacent assez rapidement et je le trouve un peu pataud. Disons qu’il manque de vivacité à mon goût. Des notes de framboises et de truffe blanche donnent à ce vin un côté plaisant.

Série B:

Coteaux du Vendômois « vieilles vignes » 2009 Patrice Colin

Petit rendement pour ces vignes de plus de 60 ans. Nez de bois de rose avec une belle tension. Avec le temps on sent la pharmacie. La bouche est longue avec des notes végétales et d’agrumes.

Montlouis « Le Volagré » 2007 Stéphane Cossais

Stéphane est décédé en 2009 et c’est son avant-dernier millésime. Il a été stagiaire au Clos Rougeard ce qui est assez rare pour le souligner. Nous sommes sur un sol argilosiliceux avec de petits rendements. Nez d’agrumes, de citron et un boisé encore présent. La bouche est bien tendue avec de la longueur, une acidité bien maitrisée. Toujours les agrumes bien présents ainsi qu’un boisé à la bourguignonne. Un peu d’amertume en fin de bouche. Bon si on enlève le fait que le bois n’est pas encore complètement intégré.

Série C:

Saumur « Billes de Roches » 2008 Mélaric-Aymeric Hilaire

c’est le premier millésime de ce vin. Nez d’eau de vie, de kirsch et très aromatique. La bouche est fruitée et moelleuse. Ça manque de tension.

Saumur blanc 2008 Domaine du Collier

Nous sommes chez Antoine Foucault que j’avais été voir lors de mon voyage en Loire. Il semblerait d’ailleurs qu’il s’est bien remis de son accident. Nez plus doux, avec des notes d’amande et d’abricot. La bouche est longue, nerveuse, avec une acidité serrée. Bon

Série D:

Vin de France « Les Noëls de Montbenault » 2009 Richard Leroy

Nez fermé, mais avec le temps aromatique. La bouche est technique, élégante, tendue et on sent un vin bien fait. Bon

Savennières Clos de la Coulée de Serrant 2006 Nicolas Joly

Bouteille pas (ou peu) mise en carafe ! Un vin cueilli avec du Botrytis. La couleur est jaune dorée. On a un nez déviant avec des notes de leckerli. La bouche est tendue avec beaucoup d’acidité et de l’ amertume (amandes amères). Le vin est oxydé et plus le temps passe, plus ça s’accentue… La finale est sale. Bof…

Série E:

Montlouis « minéral + » 2009 Frantz Saumon

un nouveau vigneron, ami de Stéphane Cossais. Le nez est dominé par les agrumes. Bouche aussi sur ces agrumes, avec de la fraicheur, mais malheureusement un peu court. 9g de sucre et un peu de malo pour un vin qu’il va falloir améliorer.

Vouvray « Le Peu Morier » 2008 Vincent Carême

Nez aromatique. Bouche plus vive, mais aussi plus lourde et plus riche. 25g de sucre. Un vin très aromatique.

Série F:

Vouvray Moelleux 2008 Vincent Carême

Un vin qui a 70g de sucre. Nez fermé, austère avec des notes de brûlé. La bouche est bien construite avec une acidité serrée et à mon goût un peu courte. Une pointe d’amertume au final. Un peu déçu.

Coteaux du Layon-Rablay « La Noblesse » 2009 Domaine des Sablonnettes

Un vin avec 120g de sucre. Couleur jaune foncé dorée. Nez discret. Bouche épicée et confite. Un vin riche qui manque d’éclat. Je ne suis pas convaincu, d’ailleurs je pense que cela aurait été intéressant de goûter un de ses Layons haut de gamme qui sont splendides…

Série G:

Vouvray moelleux « Réserve » 2009 Clos Naudin (Philippe Foreau)

145g de sucre dans ce vin.Nez d’acétate ! Bouche avec beaucoup de fraicheur, de légèreté et d’élégance. Très bon malgré le nez.

Quarts de Chaume 1997 Jo Pithon

237g de sucre. Couleur jaune ambrée. Nez de fruits confits. Bouche avec du volatil, de la densité et de la richesse. Une belle acidité même si elle avait pu être plus accentuée. Un vin frais et sans aucun doute la plus intéressante de la soirée.

En rentrant à la maison avec Patrick, on décide d’ouvrir une bouteille avec des pâtes au safran d’Iran.

Anjou La Lune 1998 Marc Angéli

Nez de foin et de laine mouillé, je me vois à côté d’un mouton pour la dégustation 🙂 La bouche est oxydée et déséquilibrée. Il y a aussi une pointe alcooleuse peu agréable.

On finit la soirée sur une grosse déception, comme cette dégustation qui ne restera pas dans les annales ! Décevant et beaucoup d’interrogations sur les choix de la soirée… Pourquoi ne pas avoir mis d’autres Savennières ou encore une ou deux bouteilles qui ne venait pas de la Loire ?

écrit par | Publié dans: Dégustations et soirées thématiques | Mots clefs:

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!