Cet article a été écrit par

21 janvier 2010

soirées post-Jura

soirées post-Jurasoirées post-Jura

Le jour de notre retour en Suisse, nous en profitons pour faire un festin autour des fromages jurassiens et des produits du Pays Basque que Ludo nous a rapporté. Les présents pour la soirée  du 27.06.09 sont Laurent, Carmen, Ludo, Andréa, Alexis, Rachel et Jean-Michel

Vin jaune 1989 de Pierre Overnoy. Un monstre. Une couleur magnifique, ambrée. Le nez est épicé, avec un côté fruits confits. En bouche on a une longueur infinie, une puissance maîtrisée ce qui en fait un très très grand vin jaune. Il n’y a qu’un mot à dire: BRAVO

Vin jaune 1989 de Pierre Overnoy

Le Casot des Maillolles Blanc du Casot 1999. Un vin blanc qui part sur l’oxydation et qui est assez déroutant pour les non-initiés. Ce vin vient de Banyuls mais aurait très bien pu  être né dans le Jura. Couleur orangée, arômes de noix avec en bouche ce côté oxydatif et une belle densité. Long en bouche, ce vin a été parfait pour la transition avec le vin suivant. 

 Le Casot des Maillolles Blanc du Casot 1999

 Anjou La Lune 2002 de Marc Angéli. On se trouve encore avec un vin légèrement oxydatif. Cette fois le vin vient de la Loire et donne un chenin complexe. Très beau. 

Une tranche de Philippe Jambon. Un vin croquant, sur le fruit. Un gamay comme on aime, sans prise de tête. On s’en paye une bonne tranche 🙂

la lune 2002une tranche de jambon

 

 

 

 

 

 

 

 

 Chambolle-Musigny 1er cru 1985 de Jacques-Frédéric Mugnier. Mon ami Ludo est amateur de ce producteur. Lors d’une vente aux enchères, j’ai profité de l’occasion pour acheter un flacon. Le moment est venu de l’ouvrir. Une année symbolique pour ce domaine puisque c’est la première vinification seul du fils suite à la mort de son père. Un joli vin, qui devait être élégant, aérien et soyeux dans sa jeunesse. J’utilise le passé, car une légère madérisation abîme ces qualités. Un vin qui nous donne quand même du plaisir. 

Jurançon 1949 de Noirot. Mort

Chambolle-Musigny 1er cru 1985jurançon 1949

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vin de paille 1955 de Bourdy. Je suis un peu excité de goûter ce vin de paille d’un producteur que Mr Audouze adore. Je dois avouer que je suis un peu déçu. C’est bon, mais pas exceptionnel non plus. Je trouve le tout un peu lourd, manquant de finesse. Je dois avouer que je ne suis pas encore tombé sur une bonne vieille bouteille de vin de paille… peut-être que ça viendra.

vin de paille bourdy 1955  

 2ème soirée du 28.06.09 avec Ludo, Andréa, Carmen et Laurent

 

Anjou Vignes Françaises en Foule 2002 de Marc Angéli. Ce vin est hors-norme. Déjà que les vins de Marc sont grands, mais là je trouve que c’est encore en dessus. Une couleur très ambrée dorée. Au nez on a des arômes qui partent dans tous les sens, coing, miel, pêche. Il y a aussi un côté oxydatif. Même chose en bouche où on trouve un vin « déviant ». On a  le droit a une explosion en bouche, un feu d’artifice de saveurs. Le tout est très aromatique !

Anjou Vignes Françaises en Foule 2002

Chambolle-Musigny 1983 de G. Roumier. Il arrive parfois qu’on se trouve en face d’une bouteille exceptionnelle alors que rien ne la prédisposait pour cette carrière. Mon ami Ludo qui a beaucoup plus goûté que moi, trouve la bouteille magnifique et il pense que peut-être que les 1er crus ont été déclassés dans ce chambolle village (à confirmer). Un vin qui pinote grave, somptueux, d’une finesse incroyable. On a beaucoup de chance ce soir-là.

  Chambolle-Musigny 1983 de G On continue la soirée avec deux autres vins du jura que je n’ai malheureusement pas noté. Un Ploussard tant-mieux de Philippe Bornard et un Savagnin 1999 de Pierre Overnoy. Viendra ensuite le Château Chalon 1959 de Noirmandre. Un beau vin jaune qui est légèrement fatigué.  Le vin manque de tonicité et de longueur en bouche. Il se laisse boire, mais on reste sur notre faim.

Château Chalon 1959 de Noirmandre

Quarts de Chaume  1998 du domaine Jo Pithon. Un vin que j’attendais et que j’attends toujours. Probablement pas le meilleur Quarts de chaume de Jo Pithon. A regoûter pour voir si c’est un problème de bouteille ou de millésime. Dommage.

Quarts de Chaume  1998 du domaine Jo Pithon

un joli week-end qui se termine…

écrit par | Publié dans: Petits plaisirs entre amis | Mots clefs: , , , , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!