Cet article a été écrit par

23 janvier 2010

Soirée jurassienne

Soirée jurassienneSoirée jurassienne

Après ma visite chez Pierre Overnoy et chez Bouveret (Vagne), nous voici à la maison ce dimanche soir (11.10.09)  pour une dégustation de différents fromages et de nourritures jurassique….

Les 8 convives de cette soirée sont Laurent, Carmen, Jean-Michel, Benoît, Patrick, Sergio, Patrick M et Virgine… Les vins sont bien évidemment servis à l’aveugle ce qui laissera de bons moments lors des réponses plus ou moins exotiques.

les convives 1

les convives 2

La soirée commence avec une Dôle des Monts du valais (Suisse) en 1959 qui mettra tout le monde hors-jeu…Un vin étonnant et qui malgré une légère acidité aura donné beaucoup de plaisir aux personnes présentes… On continue avec un vin d’Arbois de Camille Loye de 1987 cuvée St Paul, un cépage Trousseau d’une élégance rare et qui a mis mes invités en Bourgogne, un très grand vin et qui sera probablement encore plus monstrueux dans quelques années…

dôles des Monts 1959Loye 1987

La soirée continue avec les blancs et un Chardonnay les Corvées sous Curon 2003 du domaine de la Tournelle, un vin une fois de plus qui n’a rien à envier à ces voisins bourguignons. La bouteille suivante qui était peut-être une des plus belles pour moi, un savagnin ouillé 1987 de Pierre Overnoy…  une complexité rare, des arômes magnifiques et une jeunesse éternelle.

savagnin ouillé 1987 de Pierre Overnoy

On continue avec un très beau vin jaune 1999 de Stéphane Tissot. Ensuite un vin Manzanilla d’Espagne qui selon mon ami Sergio ressemble au vin jaune…je pense que la dégustation a été sans appel mais peut-être qu’il faudrait retenter l’expérience avec un vin plus vieux….

Après cette virée dans le jura, on attaque une bouteille de Massandra collection Sotheby’s 1932 (Crimée)…une expérience hallucinante pour un vin qui pourrait se rapprocher à un très grand madeira du 19ème… ou d’un porto colheita d’une année mythique. Des arômes de pétales de rose et de prunes prédominent  dans cette jolie découverte.

Massandra 1932

On arrive à la bouteille de Bas-armagnac de Laubade 1893 qui a une puissance incroyable et des arômes complexes.

Bas-armagnac de Laubade 1893

Avant de partir, Patrick et Benoît proposent d’ouvrir une bouteille que je venais de leur remettre. Quelle bonne idée, car nous avons affaire à une bouteille mythique et peut-être une des plus belles en vin blanc que j’ai goûtée à ce jour. Bâtard-Montrachet du domaine Leflaive 1964…. Ce vin est encore jeune, droit, gras en bouche avec une belle tension.

leflaive 1

Leflaive 2

écrit par | Publié dans: Petits plaisirs entre amis | Mots clefs: , , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!