Cet article a été écrit par

4 février 2010

3ème tuerie à Vosne-Romanée

3ème tuerie à Vosne-Romanée3ème tuerie à Vosne-Romanée

Pour commencer notre marathon et cette 3ème tuerie en terre Bourgignonne (07+08.11.09), on se retrouve Benoit, Patrick, Philippe, Corinne et moi-même au caveau de notre ami Fabrizio et de son associé Pascal.

Nous allons nous installer à la table d’hôte. Des gens vont s’installer et partager ce moment unique avec nous. Amel, l’héroïne de la 2ème tuerie en Suisse nous rejoindra pour déguster quelques bouteilles de blancs, un ami suédois et son amie ainsi que deux touristes de passage nous rejoignent aussi, etc…

le bar de la cave de l'Abbaye

Ayse brut du Mont-Blanc 2005 de Belluard (Savoie). Etonnant vin mousseux de Haute-Savoie provenant à 100% du cépage Gringet. Vin désaltérant. Nez et bouche: Fruits blancs et jaunes, légèrement citronné avec des pointes florales.

Chassagne-Montrachet 1er cru Morgeot VV 2007 du domaine Bachey-Legros. Bois encore présent, en bouche on a un gras volumineux, du silex et des agrumes. Un nez qui évolue fortement.

Ayse brut du Mont-Blanc 2005 de BelluardChassagne-Montrachet 1er cru Morgeot VV 2007 du domaine Bachey-Legros

 

 

 

 

 

 

 

 

Meursault Charmes 1er cru 2006 du domaine Bernard-Bonin Nez flatteur, beurré avec une pointe de citron. En bouche on a de la purée de citron et une jolie déclinaison d’agrumes. Un très beau vin, fin et gras. Un joli potentiel.

Gevrey-Chambertin 1er cru 2007 du domaine Maume au nez on a des fruits rouges, du cassis et des notes de mûre. En bouche: cassis, mûre, sirop, il a une très grande précision en bouche. J’adore ce vin…

Meursault Charmes 1er cru 2006 du domaine Bernard-BoninGevrey-Chambertin 1er cru 2007 du domaine Maume

Après une excellente entrée et un saumon de toute beauté, on attaque le plat de résistence: une côte de boeuf saignante avec ses accompagnements. Le tout préparé par notre hôte Fabrizio !

Benoît, Fabrizio et Patrick en plein repas

Gevrey-Chambertin 1er cru Le Poissenot 2007 de Geantet-Pansiot. Des notes de fruits rouges, de torréfaction et d’épices. Un vin très pur en fin de bouche. Je suis surpris de la bonne tenue de ce millésime 2007 tant décrié. Il faut dire que Fabrizio nous a fait une sélection très pointue !

Chassagne-montrachet 1er cru Morgeot VV 2001 du domaine Bachey-Legros. Un nez floral, beurré, presque vanillé. En bouche il a une grande finesse, beaucoup de richesse. C’est un vin très classe. 

Gevrey-Chambertin 1er cru Le Poissenot de Geantet-PansiotChassagne-montrachet 1er cru Morgeot VV 2001 du domaine Bachey-Legros

 

 

 

 

 

 

 

 

Chevalier-Montrachet Grand Cru 2006 du Domaine Leflaive. Nez d’agrumes, de caillou et d’épices. La bouche est complexe, très longue et on retrouve comme au nez, les agrumes, les fruits exotiques et les épices. On suce un caillou blanc et on adore ça ! Le vin est encore très timide, mais un grand vin de garde.

Chevalier-Montrachet Grand Cru 2006 du Domaine Leflaive

Chevalier-montrachet Grand Cru 2001 d’Etienne Sauzet. Nez minéral et pur. En bouche il est très équilibré, pur et élégant. Assurément un très grand vin.

Chevalier-montrachet Grand Cru 2001 d'Etienne Sauzet

Arrive alors le plateau de fromages de notre mythique producteur de chèvres… Un excellent Savagnin Les Chassagnes ouillé 2006 de Philippe Bornard (jura) pour accompagner.

 Savagnin Les Chassagnes ouillé 2006 de Philippe Bornard (jura)

la bonne ambiance au caveau

Direction Vosne Romanée et son restaurant, pour un petit en-cas avant d’attaquer la soirée. Gilles Jayer et sa femme nous rejoignent.

Bourgogne blanc 2006, du domaine Jean Grivot. Après la dégustation de folie au caveau, nous décidons de prendre un joli blanc pour attaquer le repas. Bon rapport qualité/prix.

La Grande Rue Grand Cru Monopole 1999 du domaine François Lamarche. 8’000 bouteilles produites en moyenne par an. La robe est rouge foncée, saveurs de griotte et d’épices. Un vin qui a divisé l’assemblée… Une partie n’a pas aimé ce vin qui avait un énorme problème d’équilibre alcooleux. L’autre partie a trouvé le vin bon. Une bouteille, qui à ce jour, n’était pas à la hauteur de ces voisins (ndlr: nous avons modifié cette phrase qui n’était pas forcément correct et précise puisque nous parlions bien évidemment de la bouteille et non du domaine).

Bourgogne blanc 2006, du domaine Jean Grivotplan de La Grande Rue Grand Cru Monopole 1999

La Grande Rue Grand Cru Monopole 1999 du domaine François Lamarche

Enfin venu le moment tant attendu par les participants…LA SOIREE…qui se déroule chez Benoit.

Champagne brut Chanoine Frères Ludes cuvée Marie Leczinska 1973. Encore un grand champagne. Très long en bouche avec de fines bulles qui sont restées intacts. Le tout est crémeux avec de l’agrume, du citron et des céréales, surtout de l’avoine.

Champagne brut Chanoine Frères Ludes cuvée Marie Leczinska 1973 bis

Champagne brut Chanoine Frères Ludes cuvée Marie Leczinska 1973

Champagne Laurent Perrier millésimé 1966. Belles bulles, un champagne très pur, sur la craie, le silex. Il est long en bouche avec une structure plus minérale que son prédécesseur.Champagne Laurent Perrier millésimé 1966Bordeaux blanc sec S&S 1966 de Schröder & Schyler. la bouteille a été servie à l’aveugle et c’était intéressant de voir les réactions, car la bouteille ressemblait plus à une bouteille d’Alsace qu’à une bouteille de Bordeaux. Vin plat, passé depuis un certain temps déjà.

Bordeaux blanc sec S&S 1966 de Schröder & SchylerBordeaux blanc sec S&S 1966 de Schröder & Schyler bis

 

 

 

 

 

 

 

 

Corton 1945 de Jacques Bouchard. Très équilibré, en bouche on a des arômes de menthe, d’amandes, de prune, de griotte et de kirsch. Une belle fraîcheur avec des tannins soyeux. Magnifique !

Corton 1945 de Jacques BouchardCôtes du Rhône Gigondas 1959 de Moillard. Bouteille servie à l’aveugle. Une bouteille très spéciale qui ressemble plus à un clavecin qu’à un vin des Côtes du Rhône. Un peu de glycérol, mais un bel équilibre et une belle pureté. Arômes de fruits noirs, d’olive noire, de tapenade avec du poivre. Très très bon et surprenant.

Chambolle-Musigny 1976 du Domaine Comte Georges de Vogüe. Superbe au niveau de la structure tannique. La bouche part sur les fruits rouges et les fruits des bois, le vin est très fin et précis. Belle bouteille

Côtes du Rhône Gigondas 1959 de MoillardChambolle-Musigny 1976 du Domaine Comte Georges de Vogüe

 

 

 

 

 

 

 

 

Corton Grand Cru Les Bressandes du Domaine Gaston & Pierre Ravaut 2005. Une bouteille jeune pour remettre les papilles en alerte ! Un très bon vin, puissant, sur les fruits rouges. Belle longueur en bouche et un très grand avenir. A attendre ou à boire sur le fruit ! 

 Corton Grand Cru Les Bressandes du Domaine Gaston & Pierre Ravaut 2005Corton Grand Cru Les Bressandes du Domaine Gaston & Pierre Ravaut 2005 bis

 

 

 

 

 

 

 

 Bordeaux Grand Cru Les Carruades 1964 d’Henri Seurin propriétaire ! Un vin soyeux, très fondu avec des notes de sous-bois, de champignons secs, d’encre et de pruneaux cuits. Magnifique vinBordeaux Grand Cru Les Carruades 1964

Clos de La Roche 1984 d’Armand Rousseau. un vin lacté, jeune, qui part sur les fruits rouges, le cendré et le fumé. Bon, mais pas grand. Effet du millésime probablement.

Massandra White Port de la collection Sotheby’s 1945. Probablement le vin du week-end. Très belle longueur en bouche, des arômes d’agrumes avec une prédominance d’orange confite, de miel d’orangers, de réglisse, d’abricot et de pêche. SUPERBE !

 Clos de La Roche 1984 d'Armand RousseauMassandra White Port de la collection Sotheby's 1945

 

 

 

 

 

 

 

 Château Cotnari sélection de grains nobles 1966 (Moldavie). La découverte de ce week-end. Un vin magnifique dans son genre, qui arrive après le Massandra, mais qui tient la comparaison. Vin doux, sirupeux, notes d’abricot, de pêche et de miel.

Château Cotnari sélection de grains nobles 1966Château Cotnari sélection de grains nobles 1966 étiquette de derrière

 

 

 

 

 

 

 

 

Château Doisy-Védrines 1976, Sauternes. foutu

Magnum de cidre Poiré Granit d’Eric Bordelet. La bouteille qu’il faut avoir dans sa cave lors des grandes dégustations ,car elle nous permet de rafraîchir le palais et de passer un bon moment sur un cidre exceptionnel.

Savagnin Ouillé 1996 de Pierre Overnoy (0,5cl). 9 ans d’ouillage. Un vin encore dans les bras de son père. Presque une hérésie d’ouvrir une bouteille comme ça ! Le vin est d’un bel équilibre et d’une belle harmonie. Il est long en bouche et tendu comme un arc. ça part droit grâce à une acidité parfaitement maîtrisée. Encore une oeuvre d’art de Pierre et Emmanuel. Dommage que la bouteille se finisse trop vite. 

Château Doisy-Védrines 1976Savagnin Ouillé 1996 de Pierre Overnoy

 

 

 

 

 

 

 

 

Château Chalon Jean Macle 1981. Faible, structure et goût trop éloigné des jaunes de Macle pour que cette bouteille soit une vraie. A mon avis c’est une fausse bouteille achetée dans un lot de cinq. Une deuxième bouteille aura été ouverte lors d’une soirée au mois de décembre pour le même résultat….c’était les deux bouteilles les plus douteuses, sans cire et le bouchon loin d’être satisfaisant.

Bière feuillien blonde pour la digestion et relancer les papilles.

Château Chalon offerte par Philippe Bornard, mais on ne sait pas l’origine… On profite de l’ouvrir et on y goûtera, mais juste pour la forme. Il est d’ailleurs excellent et ira parfaitement le lendemain avec les fromages.

La soirée après le départ de Patrick commence à toucher la fin…Benoît me propose encore une dernière bouteille. La fatigue commence à se faire sentir. Il est quand même 7h du matin ! On va attaquer un très beau Vosne-Romanée 1er cru Les petits monts 2007 du domaine Forey Père & Fils (une bouteille produite à moins de 800 bouteilles) mais on va rapidement rendre les armes et éteindre l’ énième cigare pour un petit somme bien mérité…il est 8h40 du matin !

la soirée se termine à l'aube vers 8h40

le lendemain on se réveille vers 10h et on en profite pour faire une promenade dans les vignes de la Romanée Conti… Le temps est légèrement pluvieux. Après une bonne marche d’une heure dans ce vignoble d’exception, on retourne à la maison pour attaquer le petit déjeuner.

la grande rue de Lamarche

la romanée

vignes de la romanée conti

Toute l’équipe ou presque et prête à attaquer le brunch…

le petit déjeuner

Vin de table de Louis et Chantal Julian aux Tavernes. Un vin bio pour moins de 2 euros le litre….capsule en plastique pour un vin champagne… Le bouchon est parti à plusieurs mètres à l’ouverture ! on rigole bien même si le vin n’est pas au niveau.

Vin de table de Louis et Chantal Julian aux Tavernes

Magnum Clos de Bèze Grand Cru 2001 du Domaine Prieuré Roch. Un monstre. Cette bouteille qui provient du mariage de Corinne et d’une classe extraordinaire. un vin puissant et élégant. Au nez des arômes de fruits rouges qu’on retrouve d’ailleurs en bouche. Une belle longueur avec de la densité. Un grand moment

Magnum Clos de Bèze Grand Cru 2001 du Domaine Prieuré Roch

Hermitage blanc ex voto  2001 de Guigal. Un vin beurré et boisé à volonté. Très décevant. Un vin pour les fans de Parker et encore…

Après la déception du Guigal, on attaque le reste des vins jaunes qui restaient d’hier soir (ou plutôt ce matin :-)). Un magnifique Mont d’Or au four ainsi que du vieux Comté et une saucisse de Morteau pour accompagnement. Un régal !

Hermitage blanc ex voto  2001 de GuigalMont d'or au vin jaune et au four

 

 

 

 

 

 

 

 

Vin de paille 2004 du domaine Berthet-Bondet. Très bon. Au nez, arômes de fruits exotiques confits et panetone. En bouche le toucher est gras, long et montre une belle tension. Un très joli vin de paille.

Vin de paille 2004 du domaine Berthet-Bondet

Le Clos Goillote 2006 du Domaine Prieuré Roch. Un vin encore magnifique. Moins puissant que le Clos de Bèze, on a une élégance et une finesse admirable. On retrouve les fruits rouges, mais moins confituré, plus frais, plus aérien.

Le Clos Goillote 2006 du Domaine Prieuré Roch

Bourgogne rouge 2006 du Domaine Prieuré Roch. On a ouvert les bouteilles de Roch dans le sens inverse ! une première ! disons que ce n’est pas bien grave ,car les vins sont grands ! Celui-ci plus léger sur les fruits rouges et un joli mordant. Le tout est gourmand. J’aime ces vins.

Cheverny Les Ardilles 2006 du domaine du Moulin (Hervé Villemade). Un vin nature que je ne connaissais pas. Le nez est animal avec des notes de cuir. En bouche le vin est intéressant, on voit que les raisins ont été bien travaillés. 

Bourgogne rouge 2006 du Domaine Prieuré RochCheverny Les Ardilles 2006 du domaine du Moulin

 

 

 

 

 

 

 

Pour accompagner ces deux bouteilles, une bonne omelette et des pommes de terre ! le repas des guerriers…

omelette et pommes de terre

Massandra Red Port de la collection Sotheby’s 1923. Peut-être le moins intéressant des vins de Crimées qui m’a été permis de goûter. Beaucoup de puissance et d’alcool qui apporte un déséquilibre au vin. En bouche on a de la figue, du pruneau, des raisins de Corinthe, de la mûre, de la réglisse et des épices …… Par contre, cette bouteille était bien meilleure qu’une autre ouverte avec Ludo quelques semaines auparavant et qui était encore plus déséquilibrée.

Massandra Red Port de la collection Sotheby's 1923

Vin de (jo)Liqueur de Philippe Bornard. Moi qui n’est pas un fan de macvin, je dois reconnaitre que cette bouteille m’a donné du plaisir et a permis de clôturer ce week-end de folie. A acquérir absolument pour les amoureux du jura.

Vin de (jo)Liqueur de Philippe Bornard

une photo des bouchons: Massandra, vin Moldave, Bourgogne rouge et blanc…

bouchons de quelques bouteilles

Résultat de la soirée et le lendemain uniquement ! D’ailleurs il y a un jeu, trouvez les intrus…

Résultat de la soirée et du lendemain uniquement

écrit par | Publié dans: Soirées "les Tueries" | Mots clefs: , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

pas encore de commentaires.

Laissez un message

Gravatars sont autorisés. Inscrivez-vous gratuitement!