Auvergne

2 jours de plaisirs en décembre2 jours de plaisirs en décembre

2 jours de plaisirs en décembre

Comme à chaque visite de mon Ludo, l’occasion est donnée pour une belle dégustation de vins. Sa visite sera cette fois relativement courte et ne durera que deux jours. La première soirée à lieu le 06.12.10 avec Ludo, Alexis, Carmen et moi-même.

Le Champignon magique 2008 de Pierre Beauger (Chardonnay mis en bouteille le 26.07.10)

Comme toujours avec les vins de Pierre, on se trouve face à un vin différent, qui ne laisse d’ailleurs pas indifférent. Vu la rareté des bouteilles, chacune et un grand plaisir et j’étais donc assez fier de la faire goûter à mes amis ce soir.

Joli nez, légèrement déviant avec des fruits blancs. Cette approche du vin me rappelle celle d’Eric Calcutt en Loire même si le style et le cépage sont différents. L’idée est là. La bouche montre un bel équilibre, de la sucrosité et une belle acidité. Une jolie bouteille.

Promenade à Clermont-FerrandPromenade à Clermont-Ferrand

Promenade à Clermont-Ferrand

Visite avec Carmen (du 27 au 28 novembre 2010) de la belle ville de Clermont-Ferrand et sa cathédrale en pierre noire de Volvic !  Philippe J. nous rejoint pour le week-end. On dormira à l’hôtel Radio. Celui-ci a peut-être perdu de sa splendeur, mais on ne se lasse pas de ses hauts plafonds, son style 60’s où à chaque instant on a l’impression qu’on va croiser une star de cinéma.

Le premier jour on arrive à Clermont et on se dirige directement au bistro bancal pour y manger une tarte de pomme de terre et un Vitriol 2005 de Pierre Beauger. C’est superbe, on se retrouve avec un beau fruit et la bouteille partira en deux-trois mouvements… J’aime ce vin rustique et élégant à la fois.

Que faire durant un dimanche pluvieux ?Que faire durant un dimanche pluvieux ?

Que faire durant un dimanche pluvieux ?

Très bonne question… L’idéal durant ces dimanches pluvieux, c’est d’inviter quelques amis (Patrick, Benoît, Philippe, Fabio, Carmen et moi-même) autour d’une bonne table. Au menu cigares, vins et pique-nique gastronomique 🙂

La table sera magnifique, composée de saumon sauvage du Canada, de lard de Begnins, de divers pâtés de canard et de porc noir, de saucisses et du boudin de cochon noir de Bigorre. Bien évidemment un beau plateau de fromages avec du brie, de diverses tommes et du vieil emmenthal sera aussi de la partie.

On commence la dégustation avec un blanc du Château de Loyse 1961. Un beaujolais blanc qui a bien vécu. Couleur orangée et ambrée. Le nez est plaisant, on y trouve de la noix, des amandes et du gingembre. La bouche est bien évidemment madérisée, mais moins qu’au nez. C’est surprenant et encore buvable. On retrouve la noix, les amandes et le gingembre.

Petites soirées avec mon ami LudoPetites soirées avec mon ami Ludo

Petites soirées avec mon ami Ludo

Voici venu le temps de la visite semestrielle de mon ami Ludovic. Il restera 4 jours (du 5 au 8 juillet 2010) et quelques bouteilles seront sorties pour l’occasion. On va mettre ci-dessous celles qui nous auront marquées, mais toutes ont été d’un bon niveau. Rosé l’Anglore 2007 d’Eric Pfifferling à Tavel Un vin hors-norme et un rosé hors du commun, on retrouve ce côté épicé et des arômes de framboises qui nous donne envie de croquer ce vin. La bouche est magnifique avec une trame serrée et une acidité parfaite. C’est long et toujours sur la framboise. J’adore un point c’est tout ! Le plus grand rosé que j’ai eu l’occasion de boire à ce jour. Un grand merci à ce vigneron qui est un vrai artiste. Probablement une de mes prochaines visites…

voyage en Auvergne et dans le Sauternais (2ème partie)voyage en Auvergne et dans le Sauternais (2ème partie)

voyage en Auvergne et dans le Sauternais (2ème partie)

Nous voici en route pour la Gironde et notre première halte sera pour Alain Déjean (Domaine Rousset-Peyraguey). Corinne nous rejoint avec une amie pour une longue dégustation dans le caveau. On visitera aussi ses vignes et on se rendra compte que la vie dans la terre n’est pas la même pour tout le monde. Alain nous annonce qu’il va créer son propre organisme de contrôle et qu’il quitte Demeter. Je m’inquiète pas pour lui au vu de la qualité de ces vins et de ses connaissances hors-normes.

J’ai pris les photos de deux rangées de vignes, elles se touchent… la première est celle d’Alain…