Pomerol

7ème tuerie à Vosne Romanée7ème tuerie à Vosne Romanée

7ème tuerie à Vosne Romanée

Nouvelle tuerie organisée en Bourgogne chez mon ami Benoît. On en profite pour fêter l’anniversaire de Fabrizio. Les personnes présentes sont Benoît, Fabrizio, Florence, Patrick, Carmen, Laurent, ainsi que Francis et sa femme qui se joindront à nous pour cette soirée du 16 juillet 2011. On voulait avec Patrick marquer le coup et comme nous étions en Bourgogne, quoi de plus normal que de faire une petite verticale de vieux Bordeaux 🙂

Nous avons quand même profité de notre visite en terre bourguignonne pour boire des bouteilles du coin et je dois avouer que ce n’était pas un calvaire… loin de là…

De plus, en avant-première mondiale, nous allons pour une fois mettre des notes aux vins avec une toute nouvelle méthode (car il n’y a pas de raisons que nous n’ayons pas, nous aussi, notre système de notation…) qui se base sur la radiesthésie et l’antenne de Lecher. Si j’ai bien compris les explications de Francis qui pour l’occasion sera notre guide 🙂

Horizontale Bordeaux 1997Horizontale Bordeaux 1997

Horizontale Bordeaux 1997

Me voici chez Francis et le cercle Vinosesam pour une dégustation des Bordeaux 1997. Le maître d’oeuvre de la soirée est Steve Bettschen et la présence d’autres convives ainsi que l’inoxydable Patrick Regamey nous promet une belle soirée. Nous allons être que sept personnes pour une quinzaine de vins ! Je ne suis pas un grand fan, à la base, des Bordeaux récents, mais j’ai décidé de venir voir ce que pouvait donner un « petit millésime ». En fait, la dégustation sera énorme et en fin de compte l’année 1997 sur les grands crus, un millésime d’amateur !

Des conditions tropicales en août avec de la pluie et beaucoup de chaleur = de gros raisins. Les conditions météo exceptionnelles de septembre et durant les vendanges ont permis une belle maturité. La mise en fûts neufs a longtemps donné à ces vins un résultat peu concluant. Une dégustation organisée à Gland il y a quelques années n’avait pas complètement convaincu. Avec le temps le bois s’est fondu et le résultat semble être aujourd’hui prometteur.

Dégustation Mövenpick de quelques Bordeaux 2006 et 2007Dégustation Mövenpick de quelques Bordeaux 2006 et 2007

Dégustation Mövenpick de quelques Bordeaux 2006 et 2007

Soirée dégustation privée du club 20/20, ce mercredi 27 octobre 2010, au Cellier Mövenpick de Genève-Meyrin (avant l’ouverture de cette dégustation dès jeudi au grand public). Ce fût une intéressante dégustation accompagnée de quelques en-cas et en compagnie de quelques invités. Ce soir-là, les millésimes principalement concernés de Bordeaux sont les 2006 et 2007.

Je connais déjà ce fameux millésime 2007, l’ayant dégusté le 10 novembre 2009 au Ramada Park Hotel de Genève (dégustation organisée par L’Union des Grand Crus de Bordeaux). Le résultat avait été assez piètre et seulement quelques vins sortaient du lot dont évidemment les Sauternes/Barsac qui sont exceptionnel sur 2007 (à acheter si ce n’est déjà fait).

Une semaine bien chargée !Une semaine bien chargée !

Une semaine bien chargée !

On commence avec la visite de Barth pour une petite soirée tranquille (29.07.10) avant qu’il ne reparte pour l’Espagne.

On attaque un rosé moelleux Cabernet d’Anjou 1944 du domaine Balbut. Mon ami Ludovic avait été assez critique sur ces vins et je pense que je peux le comprendre même si cette bouteille et ce millésime sont surprenants. Couleur orange cuivrée très foncée. Le nez est légèrement madérisé, sur le champignon et le bonbon anglais. La bouche est très fluide, légère mais ne démontre pas une grosse structure, ni une longueur hallucinante ! Ce vin n’est quand même de loin pas éteint et je dois quand même tirer mon chapeau pour ce très vieux rosé. Bon

Dégustation Bordeaux Primeurs 2009Dégustation Bordeaux Primeurs 2009

Dégustation Bordeaux Primeurs 2009

Après un voyage en train bondé depuis Genève en cette fin de journée (05.05.10), nous arrivons finalement à l’hôtel des 3 couronnes à Vevey (ndlr: Christophe et Darlène), très bel établissement avec un service de qualité, magnifique terrasse pour l’été.

 

Nous sommes quasiment les premiers sur place ce qui m’a laissé un peu de temps pour faire quelques photographies globales des bouteilles, l’accueil de M. Quarin (que je ne connaissais pas) était plutôt frais, par contre le staff de Magnin vins ainsi que le truculent M. Magnin père était très aimable et souriant. Une ambiance feutrée, une cinquantaine de personnes présentes, et des avis de convives bien divergents de M. Quarin, ce qui ne m’a pas déplu  :o) .

 

Concernant les vins présentés ce soir-là (plus de 50 châteaux), il faut tenir compte du fait que ceux-ci ne sont encore que des échantillons et que ces vins n’en sont encore qu’au stade primaire de l’élevage.

 

Verticale du Château l’Eglise-ClinetVerticale du Château l’Eglise-Clinet

Verticale du Château l’Eglise-Clinet

Soirée organisée le 06.05.10. Le thème de la soirée sera une verticale de l’Eglise Clinet. Christophe sera le seul présent.

Est-ce que l’Eglise-Clinet est-il vraiment un pomerol d’exception ?

Château l’Eglise-Clinet 2007 :  Nez de réduction, corps moyen, un peu court en bouche, aigreur et astringence, mais tannins sur la finesse, une année difficile. 88/100

Château l’Eglise-Clinet 2006 : Belle matière présente, longueur moyenne, tannique ce vin possède un potentiel réel, mais il semble encore fermé à ce stade. 90+/100 Note : Ce millésime avait été encensé sur les Pomerols.

1ères grillades avec quelques vieux Bordeaux1ères grillades avec quelques vieux Bordeaux

1ères grillades avec quelques vieux Bordeaux

Laurent:  Notre petite équipe se retrouve ce samedi 17 avril 2010 pour une dégustation bordelaise. Les courageux participants sont Barthélémy, Emily (de passage une petite heure), Bruno, Benoît, Laurent C, Philippe, Patrick, Benjamin, Sabine, Benito, Graziella, Carmen et moi-même.

Nous avons commencé les hostilités vers 16h et ceci jusqu’à tard dans la nuit. L’ambiance était très sympathique et la qualité des vins exceptionnelle. Je me suis enfin un peu réconcilié avec les Bordeaux !

Barth: A l’initiative de Laurent, que je profite de remercier ici au passage, une magnifique soirée sur le thème « Vieux Bordeaux » était organisée chez lui avec toute une série de convives de marque. Rendez-vous était donné dès la fin de l’après-midi, en vue de profiter des premiers rayons de soleil sur la terrasse avant d’attaquer un barbecue réellement digne de ce nom ! Chaque invité ou couple devait donc se munir d’une bouteille entrant dans la catégorie imposée par le thème. Laurent, aidé de Patrick, avait procédé à l’achat de toute une série de magnums et de vieilles bouteilles, dont nous nous sommes ensuite partagé les frais d’achat.

4ème tuerie à Vosne-Romanée (1ère partie)4ème tuerie à Vosne-Romanée (1ère partie)

4ème tuerie à Vosne-Romanée (1ère partie)

Nous voici chez Fabrizio ce 23.01.2010 pour lancer la 4ème tuerie officielle. Nous avons fait exception et rallongé la liste pour avoir au début de la soirée chez Benoît 18 convives: Corinne, Philippe B, Christophe et son amie, Benjamin, Sabine, Patrick, Benoît, Fabrizio, Amel, Olivier et son amie, Fabio, Patrick M, Bruno, Filip, Carmen et Laurent. Heureusement que les gens n’étaient pas habitués à ce marathon et qu’ils ont craqués rapidement !

On commence avec 2 bouteilles d’Auxey-Duresses 2002 domaine Véronique de Mac Mahon. Le nez est pur, droit, arômes d’olive noire, de crème, de noix verte, d’ortie et de réglisse. La bouche est un peu en retrait par rapport au nez, il est quand même droit, vif, avec de l’olive, du silex et de la noix verte. Sympa.

Hymne au Château GazinHymne au Château Gazin

Hymne au Château Gazin

Nous voici le 13.01.2010 chez Patrick pour un petit entraînement avant notre 4ème tuerie en Bourgogne. Personnes présentes: Carmen, Laurent, Patrick, Philippe, Benoit et Bruno.

On commence la dégustation en buvant un chasselas blanc 2005 de chez Paccot. Nez d’agrumes, relativement plat. En bouche, gras, agrumes, alcooleux et un peu lourdaud.

Un plateau gargantuesque de fromages, de saucissons et de charcuteries en tout genre vont faire honneur à cette soirée exceptionnelle.

On attaque enfin la soirée avec le Château Gazin 1877 (achetée dans une cave sérieuse en Belgique) bouchon détruit, niveau dans le goulot.

Autres bouteilles tuées par Laurent – 2ème semestre 2009Autres bouteilles tuées par Laurent – 2ème semestre 2009

Autres bouteilles tuées par Laurent – 2ème semestre 2009

Soirée chez les parents de mon ami Ben. Château Léoville Poyferré 1989, une bouteille que je trouve représentatif du château. Un nez de cassis, de tabac, de poivre, de sous-bois et de champignons. La bouche est tannique, bien balancée avec un joli fruit. On retrouve le cassis, le sous-bois, les champignons et le poivre. J’aime. Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande 1994. Pour moi, un vin moins intéressant que le précédant. Le nez est très proche avec en plus un côté terreux et de la prune. La bouche est tannique, dense et longue. Au palais on trouve du cassis, du sous-bois, des champignons, du tabac et des épices.

Voyage en Belgique du 28-31.07 et 01-02.08.09 (2ème partie)Voyage en Belgique du 28-31.07 et 01-02.08.09 (2ème partie)

Voyage en Belgique du 28-31.07 et 01-02.08.09 (2ème partie)

JOURNEE DU 28 JUILLET 2009

Soirée chez Benoit. Achat de ces bouteilles dans un lieu secret de Bruxelles…connu seulement des amateurs éclairés !

Savigny les Beaune PC La Dominode 2000. Nez agréable sur les fruits rouges. Bouche sympathique, mais un peu dilué

Château Lafite Rotschild 1931 (synthèse : enivrant) : 96+ Nez précis sur le SOUS-BOIS, pointes lactiques, pain d’épices, résine, viandé, champignons, minéral, pâtisserie, salin, ALGUES. Bouches : beaux tanins extrêmement fins. Bouche longue, précise et équilibrée. Arômes d’épices (coriandre), fumoir à jambon, fumé.

Soirée Yquem 2001 à la maisonSoirée Yquem 2001 à la maison

Soirée Yquem 2001 à la maison

Soirée du 18.04.09 avec Philippe, Laurent (ami de Philippe), Christophe, Bathélémy et Emilie, Carmen et Laurent.

Château d’Yquem 2001 (100/100 Parker), un monstre endormi malgré une ouverture en fin de matinée. Le vin semble s’être refermé et ne sera jamais exubérant. Nez de fruits confits, d’ananas et d’abricot. En bouche, le vin est suave avec une belle acidité et très long en bouche. Ce jour-là il manquera ce trait de génie ou de folie pour nous envoûter et nous rapprocher du nirvana…